NEWS
La version #23 vient de débarquer, toutes les nouveautés et les débat sont à venir découvrir ici !
BANQUE DE LIENS
Vous pouvez dès à présent poster un lien recherché dans la banque de liens !
NOËL A TOWN SQUARE
Vous l'attendiez, le marché de Noël vient d'ouvrir ses portes !
TOWN SQUARE HORROR STORY
L'intrigue d'Halloween est toujours là ! Venez y participer par ici !
LES DESSOUS DE TOWN SQUARE
Il vous observe, il vous juge, et expose le tout sur son blog. The Watcher vient de débarquer !
GUIDE DU NOUVEAU FOU DE CAFE
Vous êtes nouveaux ? Vous êtes perdus ? Venez lire le Guide du nouveau fou de café !
TOP SITES
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum sur les top-sites, merci !
CHALLENGE WEEK
Encore envie de défi ? Participez aux Challenge Weeks !
PUBLICITÉ
Aidez à promouvoir Morning Coffee en allant écrire un mot gentil sur nos fiches Bazzart et PRD !
NOUVELLE CATEGORIE
Les possibilités de rp s'agrandissent ! Le staff vous propose de découvrir la 3ème Dimension.
VENEZ GAGNER DES POINTS
Le système de point a été mis en place ! En savoir plus par ici !

Partagez | 
 

 Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité
Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Empty
MessageSujet: Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !   Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! EmptyDim 30 Sep - 16:42

Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Tumblr_lorbclOd161r0n8yvo1_500

Une sœur on en a qu’une enfin du moins j’en ai une certain on la chance d’en avoir plusieurs ce qui n’est pas mon cas et je m’en contente plutôt bien je dois dire, elle est tout pour moi c’est la seule famille qui me reste. Je ne sais pas comment je ferai si je ne l’avais pas dans ma vie, ça me fait tellement de bien de l’avoir près de moi j’ai comme l’impression que ma mère aussi est à côté de moi la ressemblance et si frappante entre elle deux que s’en ai troublant mais de là à dire que ça me dérange ce n’est pas du tout le cas. Ma mère notre mère elle me manque tellement si vous saviez à Dakota sans doute aussi faut dire c’était juste une gosse quand le drame à abattu notre famille dés cet instant tout à changer notre famille c’est dispatché du moins notre père. Je veux bien qu’il venait de perdre sa femme, l’amour de sa vie mais on était des gosses on avait besoin de lui, besoin de son amour, qu’il nous rassure je ne sais pas c’est normal non ? Au lieu de ça c’est moi qui est joué ce rôle avec ma sœur lui promettant de toujours veillé sur elle, de la rassurer qu’elle n’oublierait jamais notre mère. Jusque là on va dire que tout se passait bien du moins jusqu’à deux ans plus tard, lorsque mon père au lieu de nous réconforter du décès de notre mère nous ramena sa bimbo qu’il venait d’épouser notre nouvelle mère mais bien sur il y croyait le père, Dakota ne l’appréciait pas et ça tombait bien parce qu’on était sur la même longueur d’onde qu’est ce qu’elle croyait cette bonne femme qu’elle allait devenir notre mère, nous faire oublier l’ancienne c’était impossible et hors de question, de toute manière je sentais qu’elle n’était pas avec mon père pour l’amour mais pour le fric c’était tellement évident. J’ai du lui laisser quoi une semaine peux être pour faire ses preuves avant de déclencher la guerre et menant des stratagèmes tous aussi foireux les uns que les autres, mon père aurait pu me punir un mois enfermer dans ma chambre sans jeux vidéos le genre de punition comme ça mais non non ce fut l’école militaire je fus envoyé là bas pour deux ans deux ans sans voir ma sœur du moins un seul mois pendant les vacances d’été mais le mois passait terriblement vite j’avais peur qu’elle se mette à aimer cette nouvelle mère qu’elle m’oublie. Les scénarios fusaient dans ma tête des plus probables au moins probables. Quant à l’école militaire je dois dire que ça ma permis de forger mon caractère j’entends par là apprendre à fermer sa gueule et ne pas se rebeller j’ai tenté une fois de voir ce qui se passait si on jouait les rebelles et ce genre de punition on s’en passe. Sous l’orage vêtu d’un simple t shirt les mains pleines de boue on se retrouve obligé à faire des pompes et surtout impossible de flancher sinon c’est un coup de matraque dans les membres qui tombent. J’m’en suis plutôt bien sorti du moins j’ai fait tout ce qu’on me demandé sans jamais contredire, fermer sa gueule, devenir un suiveur et non un meneur du moins c’est ce que je faisais croire, comptant le nombre de jour, de mois, d’heure qu’il me restait à passer ici. J’ai fini à y prendre gout jusqu’au dernier jour, on eut le droit à une belle cérémonie c’est sur et de rentrer chez nous. J’aurai pu continuer dans l’armée si j’aurai voulu mais 2 ans loin de sa famille, des gens qu’on aime c’est un peu dur moralement vous voyez quoi. J’ai fait comme choix de faire de l’économie comme père mais ne voulant pas du tout lui ressembler, c’était la solution la plus facile pour ne pas m’éloigner de ma sœur pour ne plus m’éloigner, ne plus la laisser seule. Durant mes études d’économie je fis la rencontre d’une jeune femme elle s’appelait Jodie, elle s’appelle toujours ainsi d’ailleurs, une personne unique vraiment exceptionnelle qui m’attirait comme deux pôles opposé s’attirent il n’y avait rien avoir avec de l’attraction sexuelle c’était purement humain. Et plus je passais du temps en sa compagnie plus j’avais l’impression de sentir quelque chose changeait en moi, sentir un nouveau sentiment dont j’ignorais les symptômes … il me fallut du temps pour comprendre qu’il s’agissait d’amour, la seule chose dont j’avais le plus peur avant la mort c’était fou je sais mais c’était comme ça et profitant d’un quiproquo pour fuir cette relation, ce qui m’arrivait. Il était sur que je briserai un cœur à la sorti mais le mien en même temps sans que je n’y fasse attention. La fin de mes études tomba à pic, ne supportant plus de erré comme un fantôme dans ces ruelles rempli de souvenirs comme si j’étais bloqué dans un monde j’ai fini par demander de l’aide financière à mon père pour monter ma propre société et toute personne me connaissant savent que cet acte était comme une amputation pour moi je le haïssais mais il fallait partir de cette ville , partir loin, je lui promis de le rembourser jusqu’au dernier dollars. Je savais que cette affaire marcherait du moins je l’espérais, le bisness c’est comme ça faut bien tenter ça changer si on s’en sort bien ça ramène beaucoup de bifton. Bref ma sœur m’ayant suivi lorsque j’avais fuit Jodie , et bien qu’on ne soit pas des jumeaux j’avais la sensation qu’elle me connait par cœur même mieux que moi-même pour la première fois de ma vie je lui cachais quelque chose mais elle était loin d’être bête la sœur je n’avais pas besoin de parler pour qu’elle comprenne et sache de quoi il s’agit. Quant à moi j’avais l’impression qu’elle me cachait quelque chose aussi j’avais loupé deux ans de sa vie et je ne pourrais expliquer pourquoi j’étais sur qu’il s’était passé un événement marquant pour elle, elle m’en avait pas parlé du coup j’avais préférer ne pas insister si elle voudrait m’en parler elle le ferait je n’en douter pas une seule seconde. Cela faisait quelques semaines qu’on était arrivé dans cette nouvelle ville Town Square et passant beaucoup de temps au club je n’avais malheureusement pas eut beaucoup de temps à accorder à ma sœur, je m’en voulais un peu parfois mais un jour elle comprendrait que je ferai tout ça pour elle, pour nous. Décidant de m’offrir une journée bien mériter après tout je commençais à prendre le pli les papiers les fournisseurs tout si tout ça c’était bon. Les grosses soirées étaient passées pour le moment, alors autant se procurer une journée sympathique avec sa sœur du moins si elle n’avait rien de prévu. Me levant à 11 heures je me précipitais dans la douche afin de bien commencer la journée. Une fois habillé je descendis dans le salon, affalé sur le canapé ma sœur était là en train de regarder une de ses séries TV dont je ne comprenais pas grand-chose. Posant mes bras autour de celle-ci je déposais lui déposais un baiser comme à notre habitude et profita quelque seconde de cette étreinte avant de lui dire.

« Et bonjour ma sœur, dis moi ça fait longtemps qu’on a pas passé une journée ensemble, du coup ça te dis une journée voir la soirée à l’ancienne si tu n’as rien de prévu. » je lui souris et posa ma tête sur son épaule, j’avais bien besoin d’affection non mais oh, j’avais plein de chose à lui dire … mais pour le moment je voulais pas démarrer fort.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Empty
MessageSujet: Re: Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !   Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! EmptyDim 30 Sep - 20:42

Blaise & Dakota
(c) Lsi

Affalée dans le canapé, Dakota zappait tranquillement les émissions de télés qui ne l’intéressait pas beaucoup. C’était souvent comme ça, le mercredi matin. Un seul jour de repos dans la semaine hormis le week end, ce qui voulait signifier qu’elle allait surement passer la journée à ne rien faire. Elle s’était pourtant levée de bonne heure, à cause de l’habitude. Toujours en pyjama, elle avait pris son petit déjeuner quelques heures plus tôt. La jeune femme avait ensuite fait un peu de ménage, mais rien de très glorieux, juste quelques rangements. Loin d’être flemmarde, elle n’avait juste pas envie de faire plus pour le moment. Peut-être plus tard dans la journée, si l’envie lui venait. Mais pour le moment, elle se retrouva à suivre une de ses séries télé préférée. Au moins, elle essayerait de penser à autre chose le temps d’une petite heure. Depuis la veille, elle était encore toute chamboulée par ses retrouvailles avec Sam à l’école. Elle n’avait pas encore décidé si elle devait partir le voir ou non. Elle verrait cela plus tard. Pour le moment, elle voulait juste passer sa journée en pyjama, n’ayant absolument rien de prévu pour le moment.

Peu de personnes étaient au courant de son passé avec Sam. Pas même son grand frère, et pourtant dieu sait à quel point ils étaient si proches tous les deux. Lorsque Dakota a commencé à le fréquenter, elle avait alors quinze ans. C’est à cette même période que Blaise fut envoyé par leur père dans un camp militaire. Sa punition durera deux ans, et pendant ce temps-là, sa petite sœur dut subir une dure épreuve. La logique aurait voulu qu’elle en parle à son frère pendant ou bien une fois qu’il fut revenu auprès d’elle. Et pourtant, même après sept ans, Dakota ne lui a jamais rien dis. Sans vraiment savoir pourquoi, elle a préféré le garder pour elle. Si bien que même la personne qui compte le plus à ses yeux ne le sait même pas. Mais la veille, elle avait revu Sam, et cela la tracassait énormément depuis. Si bien qu’elle enfin envie de se confier à son frère, dans les jours à venir. Elle voulait qu’il l’aide à prendre une décision. Qu’il l’aide à surmonter ces retrouvailles, qu’il la conseille, qu’il soit là pour elle. Bref, qu’il soit Blaise.

Dakota qui était perdu dans ses pensée et à la fois dans son feuilleton ne fit pas attention à Blaise qui arrivait. Le jeune homme s’approcha d’elle avant de lui déposer un baiser sur les lèvres, choses parfaitement courantes entre eux. C’est vrai que ça paraissait peut-être bizarrement, voire carrément dégoutant pour certains. Mais pour les Springteen, c’était tout à fait naturel. Un petit rituel qu’ils avaient depuis qu’ils n’étaient encore que des enfants. Et même à vingt-trois ans, Dakota ne pouvait plus s’en passer. Affichant un grand sourire aux lèvres, elle salua son grand frère comme s’il devait avant d’écouter sa charmante proposition. D’humeur taquine, Dakota eut envie de le chercher un petit peu.

" Coucou frérot ! Ben écoutes si j’avais prévu de passer ma journée sur ce canapé, mais bon je peux peut-être faire un effort pour toi … Même si franchement, tu ne m’as absolument pas manqué du tout ! "

Il est vrai que depuis qu’ils avaient emménagés ici, Blaise et Dakota n’avaient pas eu l’occasion de passer une journée comme auparavant. Et cela lui manquait énormément, même si la jeune femme ne lui avait jamais dit. Elle n’était pas du genre à râler sur son frère pour si peu. Et puis, ce n’était pas comme s’ils ne s’étaient pas vus pendant trois mois ! Disons juste qu’il avait été occupé, tout comme elle avait son travail par exemple. Elle ouvrit alors grand les bras, pour qu’il vienne lui faire un petit câlin. Elle ne put s’empêcher de rire un peu, pour que Blaise comprenne bien qu’elle plaisantait. Elle rajouta ensuite pour compléter ses gestes. Dakota était aussi curieuse sur les bords, et avait hâte de savoir ce que son frère avait déjà préparé. Peut-être n’avait-t-il rien de prévu du tout, auxquels cas ils allaient surement décider ensemble. En tout cas, la jeune femme comptait bien profiter de cette journée avec son grand frère pour lui parler sérieusement …

" Je suis super contente rien qu’à l’idée de passer la journée avec toi ! Tu veux qu’on fasse quoi ? "


Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Empty
MessageSujet: Re: Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !   Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! EmptyDim 30 Sep - 21:44

Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Tumblr_m84upzFKOa1ryjnt0o1_500

Entre Dakota qui travaillait d’arrache pied toute la semaine et de journée et moi qui partait avant qu’elle rentre, non pas que je l’évitais mais j’étais bien obligé pour préparer le club, la soirée, ce n’est pas facile de gérer et possédait une entreprise en réalité. Beaucoup de chose à prévoir, surtout que dernièrement j’avais engagé un peu plus de personnelle pour avoir plus de temps du moins pouvoir être à l’écoute des clients, j’aidais un peu le barman avec les commandes parce qu’entre lui et la serveuse il ne pouvait pas trop s’en sortir quand le club était bondé. Je ne vais pas me plaindre au moins le club était rempli presque tout les soirs ce qui engendrait une importante recette. Mais aujourd’hui je savais que Nora ne travaillait pas alors autant profitait de cette journée pour ce retrouver.
L’observant de l’escalier je vis de suite que quelque chose n’allait pas, je n’étais pas sorcier mais on était frère et sœur quand même et je la connaissais par cœur bien que peux être elle me cache quelque chose je sais qu’elle finirait m’en parler et si cette journée le permettait alors ça serait divin Very Happy. J’avais croisé Jodie il y a quelque jour au bar, alors que justement c’était Dakota que je devais voir en temps normal je devrais être énervé mais quelque chose me dit que ce n’était pas le moment, elle pensait sans doute à mon bien comme me la répéter tout au long de la soirée Jodie… je ne sais pas c’était attendrissant quelque part mais elle n’aurait jamais du faire ça. C’est comme si moi j’avais appelé un mec qu’elle aimait pour lui dire qu’elle avait fait des erreurs qu’elle n’assumait pas, dans ce genre là quoi je ne pense pas qu’elle apprécierait aussi. Qu’importe j’aurai le temps d’en parler avec elle aujourd’hui ou un autre jour. Je n’aimais pas qu’elle ne me dise pas tout, tout ce qui se passe dans sa vie, le moindre de ses secrets il était peux être normal qu’elle est son jardin secret tout comme ne connait pas un certain secret de ma part dont je ne peux lui en parler. Certains qu’elle ne me verrait plus du même œil …

DaDa devait sans doute être profondément prise par son feuilleton puisqu’elle ne remarqua pas mon arrivé, pourtant je ne suis pas du genre à marcher sur la pointe des pieds, n’empêche je n’en reviens toujours pas on vit sous le même toit et on n’arrive même pas à se voir c’est fou ça. Profitant de sa captivassions pour l’écran je m’approchai d’elle avant de lui déposer un baiser sur les lèvres, choses parfaitement courantes entre nous, certaines personnes qui nous savent de la même famille trouvent ça choquant et même anormal, faut pas exagérer quand même c’est un peu comme un smack c’est pas comme si on se roulait une bonne grosse pelle comme un couple quoi que ça pourrait être marrant pour choquer encore plus les gens. Sérieusement elle ne serait pas ma sœur je l’épouse, mais c’est ma sœur donc la question ne se pose pas. Affichant un grand sourire aux lèvres, elle me salua comme à son habitude avant qu’elle me déclare.
« Coucou frérot ! Ben écoutes si j’avais prévu de passer ma journée sur ce canapé, mais bon je peux peut-être faire un effort pour toi … Même si franchement, tu ne m’as absolument pas manqué du tout !. » Ma sœur tout craché elle était comme moi à cherchait les gens, les taquinait fallait savoir que c’était de l’humour parce que justement dés fois ce ne l’était pas. J’arquai les sourcils, lui faisait un regard d’incompréhension avant de lui dire d’une voix choqué. « Comment ça ma Dada à prévu quelque chose de sa journée, juste un petit effort ? » je lui fis mon regard à lequel personne ne peut résister avant de rajouter « A moi tu m’as terriblement manqué en tout cas. » finissant avec mon grand sourire. Dada était un surnom ridicule je vous l’accord mais moi je l’aimais bien, c’était ma propre marque de fabrique après tout.


On avait beau avoir passé du temps y’a quoi allez 2-3 semaines peux être ma sœur me manquait j’avais un besoin constant de la voir, de lui parler, de passer du temps avec elle. J’étais un peu possessif comme frère je vous l’accorde mais c’est l’être qui partage ma vie depuis longtemps, c’est ma famille quoi, quelqu’un qui n’est pas famille s’en foutrait sans doute de pas avoir vu ni parler à sa sœur depuis quelque semaine mais ce n’était pas mon cas. Il ne se passait pas un seul sans jour sans que je lui envoi un texto même si c’était un simple Passe une bonne journée, je retourne me coucher, je t’aime <3 c’était toujours un petit mot pour qu’elle sache que je pense à elle. Notre complicité était comme ça depuis toujours et elle s’était intensifier avec le temps ce que j’aimais ça.
Elle m’ouvrit alors grand les bras, pour que je vienne lui faire un petit câlin, si l’inceste était légale je crois que je céderai :cache : non mais sans blague ma sœur était juste trop parfaite sous tous les plans quoi.

« Je suis super contente rien qu’à l’idée de passer la journée avec toi ! Tu veux qu’on fasse quoi ?. » me demanda-t-elle c’est vrai que je n’avais pas vraiment réfléchi à ça rester devant la tv en regardant ses films à l’eau de rose et rire, jouer à un jeu de société profiter simplement de ma sœur en réalité.
« Et moi donc tu ne sais pas depuis quand j’attends ça réellement ! Alors on peut rester un peu ici à faire ce que tu veux et que dis tu ce soir si on se faisait un petit pique nique au bord du lac ? Fin choisi t’es à moi pour une journée j’exaucerai le moindre de tes souhaits. » Fini je par lui dire en passant une de ses mèches derrière son oreille, qu’importe ce qu’on ferai aujourd’hui je suis sur qu’on passerait une journée exceptionnel comme d’habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Empty
MessageSujet: Re: Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !   Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! EmptyDim 30 Sep - 22:41

Blaise & Dakota
(c) Lsi

Blaise avait énormément manqué à la jeune femme. Le fait de savoir qu’il voulait passer du temps avec elle lui réchauffait tout simplement le cœur. Lorsqu’elle rentrait de l’école maternelle, son frère était bien souvent déjà partie pour son club. C’était ça, lorsqu’on était propriétaire ! Il avait énormément de travail, et ses horaires n’étaient pas du tout en adéquation avec celles de la jeune femme, d’où le fait qu’ils ne se voyaient pas très souvent depuis leur emménagement dans cette ville. Néanmoins, elle ne lui en voulait absolument pas du tout. Dakota en profitait quand même pour l’appeler et lui envoyer des messages le plus souvent possibles, et ils restaient donc en contact pratiquement toute la journée. De toute façon, c’était simple. Passer une seule journée sans parler à Blaise, c’était tout simplement impossible pour elle. Elle avait énormément besoin de lui. Il avait toujours été un soutien très important pour elle durant leur enfance, et même après. Elle lui devait beaucoup et serait toujours présente pour son frère quoi qu’il arrive.

D’ailleurs, Dakota en avait un peu fait à sa tête en contactant Jodie, celle qui faisait battre le cœur de son frère depuis un moment. Elle savait que Blaise finirait tôt ou tard par lui en parler. C’était même déjà très étrange qu’il ne l’a pas encore fait, alors que leur rencontre dans le bras remontait déjà à quelques jours. Blaise attendait peut-être le bon moment pour lui en parler, voilà tout. Ce qui tombait assez mal en fin de compte. Dakota avait elle aussi besoin de lui parler d’une chose importante. Les Springteen allait donc devoir être indulgent l’un envers l’autre pour le coup ! Mais à cet instant précis, la jeune maîtresse d’école ne pensait déjà plus à Sam. C’est dire comme son frère avait un impact positif sur elle ! Il suffisait qu’il arrive dans la pièce pour illuminer sa journée, tel un rayon de soleil. C’est d’ailleurs ce qui l’était pour elle, son rayon de soleil à elle.

" Oh mais mon Blaisou, tu sais que ce n’est pas vrai !! Tu m’as terriblement manqué aussi tu sais, je me demandais même si tu te souvenais que tu avais une petite sœur ! "

Dakota adorait taquiner son frère. Et le pire, c’est que Blaise prenait un malin plaisir à en faire de même avec elle ! Il avait cette relation fusionnelle comme jamais, tel des jumeaux. Malgré leurs quelques années d’écart, elle avait toujours l’impression d’être protégée et en sécurité dès qu’il se trouvait là. Elle retombait directement en enfance dès que Blaise était près d’elle. Le fait qu’il l’appelle " Dada " la fis sourire. Elle avait toujours adoré ce surnom, et cela depuis qu’elle était toute petite. Ils aimaient se donner des surnoms un peu idiots et gaga comme ça, et ils se fichaient pas mal de savoir si ça plaisait ou non aux autres ! D’ailleurs, la jeune femme venait de tendre les bras pour qu’il vienne lui faire un petit câlin, juste après que Blaise se soit apprécié d’elle pour l’embrasser. Non non, pas de langues ni rien, juste un petit baiser. C’était quelque de naturelle chez eux, et tant pis si ça en choquait plus d’un.

" On va se régaler frérot, ça va être juste géniale cette journée ! Le pique-nique, c’est une excellente idée ! Et si on se préparait un gâteau au chocolat dis ? Enfin, tu prépares et je te regarde, parce que bon … "

Dakota était déjà toute excité à l’idée de passer une journée seule à seule avec son frère, comme au bon vieux temps. Cela se voyait d’ailleurs sur son visage à quel point elle était enthousiaste rien qu’à l’idée de le faire ! Elle avait ensuite proposé cette idée de gâteau au chocolat, son dessert préféré. Seulement le hic, la jeune femme était absolument nulle en cuisine. Et la pâtisserie, c’était encore pire. Elle allait donc assister Blaise dans la petite recette, du moins si le jeune homme était d’accord bien entendu. Dakota laissa son frère remettre ses cheveux en place, alors qu’elle lui faisait un petit sourire taquin. On aurait dit une vraie gamine de dix ans. A croire qu’elle n’avait toujours pas quitté l’enfance dès qu’elle se trouvait avec lui. Elle se leva alors du canapé, et le pris par la main afin de l’emmener dans la cuisine. Elle n’avait pas encore entendu sa réponse mais ce n’était pas bien grave. Blaise avait prévu d’être aux petits soins avec elle toute la journée, ce qui voulait dire que ça commençait dès maintenant !


Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Empty
MessageSujet: Re: Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !   Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! EmptyLun 1 Oct - 13:20

Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Tumblr_lzahwexEG01rpuagho1_500



On a beau travailler et savoir que l’on fait ça pour quelque chose, pour un projet futur néanmoins le manque d’une personne qui vous est chère est assez dur même quand vous habitez sous le même toit comme quoi, faut dire nos emplois du temps ne coïncide pas du tout elle travail la journée et je pars pour la nuit revenant à des heures pas possible, alors qu’elle dort toujours ou qu’elle va presque se lever! Il m’arrive d’aller la regarder dormir dans sa chambre, comme lorsque nous étions enfant, histoire de me rassurer que tout va pour le mieux. J’aimerai rentrer dans ses rêves pour savoir à quoi elle rêve ou à quoi elle pense, elle a beau avoir une vingtaine d’année maintenant j’ai l’impression d’avoir toujours devant moi la petite Dakota sur qui je veillais, la rassurant et m’endormant souvent à ses côtés après un cauchemar de la jeune femme. Avoir pris ce club de streap n’était pas de tout repos mais c’était mieux que rien, le monde de la nuit n’était pas facile on avait l’impression d’être dans une bulle différente de la réalité qui nous faisait presque tout oublier mais je gardais les pieds sur terre. J’avais au moins les appels et messages de Dakota pour me réconforter de ne pas avoir l’occasion de passer du temps avec elle, ce n’était pas grand-chose mais c’était un moyen pour avoir toujours des nouvelles. Il arrivait des moments ou c’était dur de faire face à tout, tout seul j’aurai aimé qu’elle m’aide au club mais je ne peux lui enlever son métier qu’elle fait à la perfection tant qu’elle est heureuse c’est le principale après tout. Lors de mes nombreuses soirées j’ai rencontré deux filles une fille très sympathique qui je suis sur s’entendrait à merveille avec ma sœur pour l’autre c’est un plutôt un phénomène, le genre de personne qui vous chamboule une soirée et si on ne fait pas gaffe on peut vite se faire écraser le cœur à bout d’escarpin. C’est pourquoi cette journée tombé à pic j’avais tellement de chose à raconter à ma sœur, le temps avait parut tellement long jusqu’à aujourd’hui et je ferai tout pour que des journées comme ça se reproduisent le plus souvent possible.

Dakota était un peu comme moi, même beaucoup comme moi c'est-à-dire qu’on fait tout pour que l’autre soit heureux je remuerai terre et mer pour elle et je sais qu’elle ferait la même chose pour moi mais pour le coup j’ai pris un coup dans ma fierté quand j’ai compris que c’était elle qui avait contacté jodie lui disant je ne sais exactement quoi mais une partie de ce que je pouvais ressentir pour elle, ça j’en suis sur. En sortant de ce bar j’étais remonté à bloc contre DaDa je crois que j’aurai pu pour la première fois de ma vie me disputer avec celle-ci mais rentrer à la maison je me suis écroulé sur le lit. Qu’importait en fait la raison du pourquoi du comment, elle l’avait fait venir ou du moins elle lui avait dit ou nous nous trouvions elle aurait très bien pu ne pas rejoindre Town Square c’est aussi un choix personne qu’avait fait Jodie auquel était légèrement responsable ma sœur mais très légèrement et comment pourrais en vouloir à ce visage parfait, elle sait comment m’avoir la vilaine.

« Oh mais mon Blaisou, tu sais que ce n’est pas vrai !! Tu m’as terriblement manqué aussi tu sais, je me demandais même si tu te souvenais que tu avais une petite sœur ! . »

Je prenais un malin plaisir à taquiner et pousser ma sœur, comme je le faisais avec la plupart des personnes que je rencontrais je ne sais pas pourquoi c’était une sorte de protocole ! bien qu’on avait quelques années d’écart on a toujours eut cette relation fusionnel tel des jumeaux ce qui est très rare, mais j’ai voulu cette relation comme j’ai et je protègerai toujours ma sœur, le reflet de ma mère, celle qui est partie beaucoup trop tôt, je ne sais pas comment Dakota à réussi à tenir, a vivre sans mère, moi je suis un garçon c’est différent mais elle c’est une fille et on sait comme une fille à besoin de sa mère pour plein de chose et c’est pas l’autre belle mère qui a pris ce rôle la.
« Oui je sais mais j’aime t’entendre me dire que je t’ai manqué ça me fait prendre de la valeur. Comment pourrais je oublier que j’avais une sœur, faudrait vraiment faire exprès non ? C’est toi plutôt ta qu’à venir au club me voir un peu vilaine va. » La taquinerie est une sorte de marque d’affection du moins chez moi, j’aimais l’entendre me dire que je lui manquais et qu’elle m’aimait c’était tout mignon sortant de sa bouche, je ne sais pas j’avais besoin d’affection, de mot d’amour même si ça provenait pas de ma copine, je préférais encore mieux que sa sorte de ma sœur. Allez savoir pourquoi !

« On va se régaler frérot, ça va être juste géniale cette journée ! Le pique-nique, c’est une excellente idée ! Et si on se préparait un gâteau au chocolat dis ? Enfin, tu prépares et je te regarde, parce que bon … »

Dakota a une adoration pour les gâteaux au chocolat je ne sais pas d’où ça vient mais ça lui fait toujours plaisir quand je lui en fais un, et oui c’est toujours moi qui cuisine ici faut dire si on laisse les fourneaux à Dada attendait vous à un gâteau noir comme du charbon dur comme le bois en tout cas tout sauf mangeable, j’aimais la charrié avec ça. Bon une chance pour nous y’en avait un qui savait cuisiner:langue:.
« Va pour le gâteau au chocolat alors, oui fin je prépare et tu m’aides un peu tant que tu suis les instructions on devrait y arriver non ? »
Elle se leva alors du canapé, et me pris par la main afin de m’emmener dans la cuisine avant que j’ai eut le temps de répondre, en même temps elle me connaissait par cœur qu’est ce que je ne ferai pas pour elle et surtout quand il s’agit de gâteau au chocolat. Plus besoin de recette désormais vu le nombre de fois que j’ai eut la chance de faire de la pâtisserie pour ma charmante sœur, et oui croyait pas elle a beau avoir un corps parfait elle est autant gourmande que moi si ce n’est pire. Vous allez voir comme les Springteen ensemble sont de vrai gamin on a beau avoir dépassé la vingtaine on se comporte comme si on avait toujours quatorze ans mais c’est ce qui est marrant d’être encore jeune dans sa tête plein de délire. Retomber en enfance ça a du bon parfois. Sortant les instruments et ingrédient dont nous aurons besoin je pose un saladier devant elle, ouvre le frigo pour en sortir 4 œufs puis pose tout devant elle.
« Allez c’est partie dans un saladier, tu vas mélangez les 4 oeufs et 200 g sucre, la levure puis 100 g farine tu penses y arriver ?. »
Lui demandais je avant de prendre une casserole et faire fondre du chocolat noir, un torchon sur l’épaule je regardais faire ma sœur, et rigolait quelque peu dans ma moustache. Heureusement qu’elle est doué pour les enfants ma pauvre sœur que je suis méchant.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Empty
MessageSujet: Re: Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !   Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! EmptyMar 2 Oct - 20:28

Blaise & Dakota
(c) Lsi

La journée de Dakota venait subitement de s’illuminer. Elle qui pensait passer la journée à glandouiller sur le canapé, à se goinfrer de sucreries ou d’autres cochonneries dans le genre, à zapper les programmes de la télé toute la journée, son frère venait de lui proposer un programme bien plus intéressant. La jeune femme était tout simplement ravie de pouvoir passer la journée en tête à tête avec Blaise. Surtout qu’entre nous, cela faisait un moment qu’ils n’avaient plus fait ce genre de choses ! Depuis qu’ils avaient emménagés à Town Square il y a quelques mois, ils étaient tous deux très occupés par leur emploi. Ils avaient beau habités dans la même maison, les Springteen ne se voyaient que très peu. Trop peu même, au goût de Dakota. Elle aurait aimé passer beaucoup plus de temps avec son frère, mais savait que ce n’était pas possible pour le moment. La jeune maîtresse d’école ne lui en voulait absolument pas ! Après tout, elle le comprenait puisqu’elle faisait la même chose avec son métier. Mais rien qu’à l’idée de savoir que Blaise avait pris sa journée pour passer du temps avec elle la comblait de bonheur et surtout lui réchauffait le cœur.

Comme à leurs habitudes, ils avaient entamés leur première conversation de la journée pour se charrier un peu. Ils avaient toujours eu pour habitudes de se taquiner et de se chercher à longueur de journée. C’était un petit rituel que la jeune femme ne voudrait perdre pour rien au monde ! Elle était bien trop proche de son frère pour cela. Blaise était la personne qu’elle aimait le plus au monde, et rien ni personne ne pourrait la faire changer d’avis. Il avait été là quand elle en avait le plus besoin. Et encore aujourd’hui, le jeune homme continuait de prendre soin d’elle. Elle ne pouvait cesser de le remercier pour tout ce qu’il avait fait pour elle durant ses vingt-trois ans. C’est pourquoi Dakota avait essayé de lui rendre la monnaie de sa pièce. Elle voulait faire quelque chose pour son frère, quelque de bien, bien entendu. Elle avait alors contacté Jodie, une jeune femme qu’elle appréciait énormément et qu’elle considérait comme sa confidente et amie. Blaise ne lui en avait toujours pas parlé depuis leur fameuse rencontre dans le bar. Mais peut-être que cette journée allait être l’occasion de se parler franchement, et de mettre les choses à plats entre Blaise et Dakota.

" Tu sais que ce n’est pas trop mon truc, et puis je suis éreintée le soir en rentrant de l’école. Mais je te promets de faire un effort et de passer pas te voir bientôt ! "

Il est vrai que Dakota n’y avait pas mis les pieds depuis un bon moment ! Le club de son frère, disons que ce n’était pas trop son truc à elle. Surtout que le soir, elle n’avait qu’une seule envie c’était de se mettre dans son lit et de passer une bonne nuit de sommeil. Mais elle venait de faire une promesse à Blaise et comptait bien la tenir jusqu’au bout. Elle s’y rendrait donc très prochainement, pour faire plaisir à son grand frère chéri. Après avoir gagné un gros câlin, Dakota avait pris la main de son frère afin de le diriger en direction de la cuisine. Elle lui avait proposé de faire un gâteau au chocolat, son dessert préféré. Elle avait également de la situation pour déposer une petite claque sur l’épaule de son frère. Suivre des instructions, ça elle savait le faire tant que ce n’était pas trop compliqué ! Mais pour le reste, Blaise allait devoir s’en occuper tout seul ! Dakota était juste un danger public lorsqu’elle essayait de cuisiner quoi que ce soit. Même les plats les plus simples, elle ne savait pas le faire. Non vraiment, il valait mieux que Blaise s’en occupe, pour leur bien et surtout leur estomac !

" Je vais y arriver oui, mais répètes moi ça tout doucement ! "

A peine arrivé dans la cuisine, que son frère avait déjà tout préparée sur la table en moins de deux. Il lui avait énoncé ce qu’elle devait faire, tandis que lui s’occupait de faire fondre le chocolat. Elle devint tout à fait sérieuse pour une fois, pour ne pas tout faire de travers. C’est dingue comment elle pouvait passer d’une gamine de dix ans et à une jeune femme très mature en quelques secondes. Elle était vraiment persévérante et déterminée quand elle s’y mettait, et c’était le cas maintenant dans cette cuisine. Dakota s’exécuta donc et essaya de tout faire sans le moindre pépin. Une bonne chose de fait ! La jeune femme s’avança donc de son frère avant de le regarder faire. Le chocolat avait déjà fondu mais n’était pas très chaud pour autant. Gourmande comme pas deux, elle le poussa un peu et trempa son doigt dans la casserole avant de déguster tout ça. D’humeur toujours taquine, elle renouvela l’expérience. Mais au lieu de le manger, elle préféra en mettre sur le bout du nez de son frère, telle une enfant. Elle ria à sa propre bêtise avant de se moquer de Blaise.

" J’ai envie de te croquer comme ça mon Blaisou ! "


Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Empty
MessageSujet: Re: Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !   Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! EmptyMer 3 Oct - 11:50

Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Tumblr_lzahwexEG01rpuagho1_500

Les habitudes des Springteen ont la vie dure, ils se titillent l’un l’autre pour jauger les réactions. De vrai gosses en soit mais que voulez vous c’est mieux d’être comme ça que d’être une famille frustré qui ne rigole plus et n’ont que des conversations sérieuses ce qui était loin d’être notre cas. Fin bien sur on avait des conversations sérieuses comme tout le monde, et cette journée risqué d’être centré là dessus donc autant bien rigoler et s’embêter avant. Retomber dans l’enfance en soit, ça vide l’esprit ses conneries n’empêche je ne pensais déjà plus à rien c’était l’effet Dakota celui d’effacer tout ce qui me préoccupe d’un seul revers de sourire.
Dakota était tout pour moi, ce n’était pas que ma sœur elle avait à elle-même tous les rôles celle de meilleure amie, de confidente, pas besoin donc d’autre personne pour se confier ou veiller sur moi, elle faisait tout à la fois c’était dingue non. Comme moi je faisais exactement les mêmes rôles qu’elle au masculin bien sur. Quand notre mère est morte je lui avais fait la promesse que jamais je ne laisserai ma sœur, que je veillerais sur elle comme un marin veille sur son bateau, et j’ai tenu ma promesse du moins presque j’ai du partir pour être envoyé en camp militaire bien sur que je n’y étais pour rien mais durant ce laps de temps je n’ai pas pu veiller sur elle comme je l’aurai du. Je ne pouvais rien contrôler, je ne pouvais l’aider, ça remonte tellement à longtemps le décès de ma mère et pourtant il ne se passe pas une seule seconde sans qu’elle me manque. Parfois j’aimerai avoir des dons, vous savez du genre comme dans la série « médium » voir et parler au mort j’aimerai fin du moins je voudrais juste pour être en contact avec ma mère, j’aimerai savoir si elle est fière de moi, de nous, si je m’occupe bien de ma sœur comme elle l’aurait fait. Je ne sais pas j’aurai tellement de question à lui poser si je pouvais avoir cette chance.
« Tu sais que ce n’est pas trop mon truc, et puis je suis éreintée le soir en rentrant de l’école. Mais je te promets de faire un effort et de passer pas te voir bientôt ! »

Me dit elle lorsque j’évoque le fait qu’elle pourrait venir me voir au club, quelque chose me dit que ce n’est pas son truc, c’est bizarre mais à croire que les filles sont toute d’accord sur ce point, le streap tease rend la femme comme un objet sexuel. Je ne lui en voulais pas, faut dire en même temps en rentrant d’une dure journée de travail je présume qu’elle n’a pas forcement l’envie de venir dans un club mais plutôt s’étendre dans les bras de Morphée ce qui est tout à fait légitime.
« Ne t’en fais pas je comprends tout à fait, passe donc un samedi soir quelque chose comme ça au moins ta pas cour le lendemain. »
J’aimerai faire pareil parfois mais j’ai choisi le monde de la nuit pour le moment quand je n’arriverai plus à gérer ce mode de vie je vendrais le club ou engagerait quelqu’un qui le tienne à ma place, surveillant juste ce qu’y s’y passe, mais ce n’est pas la question du jour. Cependant elle venait de me faire une promesse que je suis sur qu’elle tiendrait, la connaissant elle ne fait jamais de promesse en l’air, il est très rare qu’elle n’est pas tenu une promesse. Je dictais alors les instructions que Dakota devrait accomplir pendant que je m’occuperai du chocolat, c’était vraiment pas compliqué mais avec la jeune femme on ne sait jamais un dégât peut vite arriver si elle ne comprend pas une consigne ou qu’elle ne reste pas attentive du coup c’était toujours moi qui m’occupait du plus compliqué en soit ou de toute la recette en même temps si on veut pas mourir intoxiquer c’est le mieux (a).
« Je vais y arriver oui, mais répètes moi ça tout doucement ! »

A peine franchis le seuil de la cuisine, que je sortais tout les ustensiles dont nous auront besoin, départageant deux cotés de la cuisine, je lui répétais alors les instructions et laissa la feuille contenant ses fameuses instructions à côté de ma sœur au cas où elle en aurait besoin. Et voilà Dakota en mode sérieuse, elle est aussi changeante qu’un iguane se fondant dans le décor, une seconde elle peut paraitre une femme enfant que l’autre seconde d’après elle est si sérieuse qu’on entend les mouches volaient. La jeune femme s’avança alors vers moi sans que je l’ai remarqué. Le chocolat avait déjà fondu mais n’était pas très chaud pour autant, il était presque prêt pour le glisser dans la recette et l’enfiler au four. Mais vous connaissez Dakota Gourmande comme pas deux, elle me fila un coup de fesse pour me pousser de devant la four et trempa son doigt dans la casserole avant de déguster tout ça. Elle renouvela l’expérience à deux reprises non mais elle n’est pas croyable celle ci. Mais au lieu de le manger, elle préféra en mettre sur le bout de mon nez, telle une enfant. Elle ria à sa propre bêtise avant de se moquer de moi, je la regardais en souriant l’impression de revenir en enfance ça avait du bon mais je ne sais pas pourquoi, mais la réalisation d’un gâteau va tourner en bataille de nourriture.

« J’ai envie de te croquer comme ça mon Blaisou ! » me dit elle, j’observe la pièce cherchant quel ingrédient allais je badigeonnais sur le parfait visage de Dakota, plongea ma main dans un sac de farine je m’approchai de ma sœur et passa ma main pleine de farine sur tout son visage.
« Mais regardez moi ça Dada ce n’est pas bien de prendre de la coke. » je rigolais et recula d’elle m’attendant à une deuxième offensive de sa part il fallait que je puisse me baiser pour ne pas être toucher par les projectiles.
« Fallait le dire que tu voulais la guerre pas un gâteau au chocolat ma sœur. »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Empty
MessageSujet: Re: Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !   Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! EmptyVen 5 Oct - 17:18

Blaise & Dakota
(c) Lsi

L’espace d’un instant, Dakota était retombée en enfance. Sentiment qui la submergeait dès qu’elle se trouvait en présence de son grand frère. Les deux jeunes gens avaient donc pris la décision de passer la journée ensemble, rien que tous les deux. La jeune femme était vraiment très heureuse que Blaise lui propose, et elle avait accepté avec grand plaisir. Elle n’avait rien de prévu pour sa journée de repos, ce qui tombait plutôt bien. Mais même si ça avait été le cas, elle aurait tout annulé pour passer la journée avec lui. Son frère était la personne qui comptait le plus à ses yeux. Elle aurait fait n’importe quoi pour lui. Elle lui devait tellement ! C’était lui qui avait pris soin d’elle depuis la mort de leur mère. Lui qui l’avait protégé durant toute sa vie. Jamais elle ne cesserait de le remercier pour tout ce qu’il avait fait pour elle. Et aujourd’hui était l’occasion de passer un peu de temps ensemble. La journée venait à peine de débuter, et elle se sentait déjà heureuse.

Dakota venait lui faire la promesse de venir le voir au club très prochainement. C’est vrai qu’elle n’y avait pas mis les pieds depuis un bon moment, et apparemment sa présence manquait à son frère. La jeune femme y passerait donc comme convenu, car elle s’engageait toujours à respecter ses promesses. Blaise venait de lui donner une idée, à savoir de passer le samedi soir. Ce qui n’était pas une mauvaise idée du tout ! Dakota acquiesça donc à sa remarque, avant de le prendre par la main et de l’emmener dans la cuisine. Elle lui avait demandé de lui faire un gâteau au chocolat, son dessert préféré. Blaise s’improvisait donc pâtissier, tandis que sa petite sœur serait son assistance. Il ne valait mieux pas échanger les rôles, sans quoi le gâteau aurait tout simplement été immangeable ! Le jeune homme sortis donc les instruments dont ils avaient besoin, et la jeune femme écouta attentivement ses instructions.

C’est dingue la vitesse à laquelle la jeune femme était devenue sérieuse tout à coup ! A croire qu’il s’agissait d’une autre Dakota Springteen. Lorsqu’il le fallait, elle devenait une personne tout à fait mature et responsable, comme en ce moment. Alors que la plupart du temps, Dada était plutôt du genre enfantin. Elle n’avait pas encore quitté l’enfance à son âge. Le fait de travailler tous les jours avec des enfants de quatre ans ne devait surement pas l’aider non plus. C’est pourquoi une fois terminé ce que Blaise lui avait demandé, la jeune femme s’approcha de la cuisinière. Elle donna un petit coup de fesses à son frère pour qu’il se pousse un peu, et s’approcha de la casserole afin d’y prendre un peu de chocolat, gourmande comme elle était. Heureusement, ce n’était pas encore très chaud. Sauf que Dakota renouvela l’expérience mais cette-fois en mettant le chocolat sur le bout du nez de Blaise. Elle ne se priva pas pour se moquer ouvertement de lui et de sa petite blague.

La réplique de Blaise ne tarda pas à venir. En un éclair, son frère s’était emparé du sac de farine et avait recouvert le visage de la jeune femme. Elle eut à peine le temps de crier pour se rendre compte de ce qu’il se passait. Morte de rire, elle dégagea en premier ses yeux et ensuite sa bouche, pour y voir un peu plus clair. Blaise voulait la guerre, il allait la trouver ! Tout comme lui, elle chercha du regard quelque chose à lui lancer. Tout ce qu’elle trouva pour le moment, c’était les œufs. Oh oh, son Blaisou allait avoir du souci à se faire ! Dakota s’avança à la vitesse de l’éclair sur la farine pour lui en mettre également sur le visage. C’était simplement une petite diversion pour l’occuper le temps d’attraper les œufs ! Ensuite, elle cassa un œuf sur le dessus du crâne de son frère, recouvrant ainsi ses beaux cheveux bruns de jaune d’œuf. Dakota n’en pouvait plus, et sentait déjà le point de côté lui monter à la poitrine tellement elle riait. Ils étaient beaux tous les deux tiens !

" Bah alors mon Blaisou, c'est ton nouveau shampoing ?! T’es hyper sexy comme ça ! Mais je le veux mon gâteau non mais ! Sauf que là de suite, je préfère admirer ton nouveau look ! "


Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Empty
MessageSujet: Re: Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !   Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! EmptyVen 5 Oct - 22:26

Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Tumblr_lzahwexEG01rpuagho1_500

J’étais heureux de pouvoir passer la journée avec ma sœur tout simplement parce que je savais qu’on allait bien s’amuser du moins s’embêter et j’adorais ça l’espace d’un instant j’ai l’impression de ne plus être cet adulte coulant sous les responsabilités, à cet instant présent je ne suis que ce frère s’amusant avec ma sœur. Lui faisant plaisir comme je l’ai toujours fait en préparant son gâteau préféré à ce moment là. Nous avions toutes la journée pour rattraper le temps passé, qui s’était écoulé à une vitesse folle, trop vite à mon gout mais au moins à ce moment là nous avions le temps pour profiter ensemble, se raconter nos déboires sentimentales ou tout simplement le train train quotidien. Dakota m’avais promis de venir à mon club très prochainement je lui avais donc proposait le samedi soir comme ça elle pourrait se reposer le dimanche, une sœur c’est vraiment précieux quand on a l’habitude d’avoir vécu avec d’être presque collé avec bien sur que chaque moment sans elle parait long et donc il est évident qu’elle vous manque du moins quand vous avez un cœur.


C’est dingue la vitesse à laquelle la jeune femme était devenue sérieuse tout à coup ! A croire qu’il s’agissait d’une autre Dakota Springteen. C’est pourquoi une fois terminé ce que Blaise lui avait demandé, la jeune femme s’approcha de la cuisinière. Elle me donna un petit coup de fesses pour que je me pousse un peu, et s’approcha de la casserole afin d’y prendre un peu de chocolat, gourmande comme elle était. Heureusement, ce n’était pas encore très chaud. Sauf que Dakota renouvela l’expérience mais cette-fois en mettant le chocolat sur le bout de mon nez. Elle ne se priva pas pour se moquer ouvertement de moi et de sa petite blague.

En un éclair, j’avais trouvé ma vengeance, s’emparant du sac de farine je venais de recouvrir le visage de Dakota.. Morte de rire, elle dégagea en premier ses yeux et ensuite sa bouche. Ce rire est désormais ma récompense et je fais presque n'importe quoi pour l'entendre. C'est comme un de ces appareils qu'ils ont dans les fêtes foraines pour mesurer la force. On doit frapper avec un gros marteau sur une pointe et ça fait grimper le curseur sur une échelle graduée. Quand on est vraiment fort et qu'on enfonce la pointe jusqu'au bout, il y a une cloche qui sonne. Son rire, c'est cette cloche-là.

J’aimais la provoquer, et je savais qu’elle jouerait à fond dans mon jeu, puis après tout c’est bien elle qui avait commencé en jouant avec le chocolat. Dakota s’avança à la vitesse de l’éclair sur la farine d’un instinct je me jeter sur le sac avant celle-ci me retrouvant allonger par terre qui aurait cru que c’était une diversion pour m’occuper. N’ayant même le temps de me relever que je sens un petit choc et un liquide me couler le long de la tête... NOOOOOOOOOOOOOOOOON elle n’a pas osé la saleté je vais la tuer. Dakota n’en pouvait plus, elle était mort de rire, à s’en pisser dessus .

" Bah alors mon Blaisou, c'est ton nouveau shampoing ?! T’es hyper sexy comme ça ! Mais je le veux mon gâteau non mais ! Sauf que là de suite, je préfère admirer ton nouveau look ! "
Je lui jette un faux regard méchant et lui dit :« T’es sur que tu veux jouer à ça ma sœur ? Tu sais que tu vas perdre ? » Finis je par lui dire. Je n’allais pas en rester là bon bien sur là douche allait être urgente après ça mais au moins on pourrait pas aller plus loin attrapant le chocolat fondu je m’approche d’elle qui se met à courir dans la maison, je la poursuis jusqu’à qu’elle se retrouve coincé contre le mur je lui deverse alors le chocolat qui coule de ses cheveux jusqu’à sa poitrine. Je glisse mon doigt sur sa peau pour gouter le chocolat.
« Hum encore plus délicieux sur toi c’est fou ça » j’étais plié de rire on était beau tout les deux tiens, j’en pouvais plus vraiment, me passant la main dans les cheveux j’en avais presque oublié cet œuf qu’elle m’avait cassé, j’en ressortis une main jaune urk. Je crois que niveau horreur on ne pouvait pas faire pire tous les deux retrouvant mon calme je fini par lui dire.
« Bon on arrête la hein ma sœur on va le faire ce gâteau et filé sous la douche parce que là niveau charisme y’a pas pire. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Empty
MessageSujet: Re: Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !   Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! EmptyMer 10 Oct - 7:14

Blaise & Dakota
(c) Lsi

Il ne fallut pas bien longtemps pour que la guerre éclate dans la demeure des Springteen. La jeune femme n’avait pas eu à rester très sérieuse bien longtemps, son caractère enfantin ayant repris le dessus très rapidement. En un éclair, elle avait radicalement changé de comportement. Phénomène qui se passait bien souvent chez Dakota. Elle était très sérieuse et la seconde d’après, ça pouvait être une vraie gamine. Mais Blaise était habitué à ses changements de comportement. Après tout, personne ne la connaissait mieux que lui. Dakota avait donc terminé de préparer tout ce que son frère lui avait demandé. Ça lui avais pris un peu de temps, mais elle l’avait fait correctement pour une fois et n’avait rien fait capoter. La cuisine et elle, ça faisait vraiment deux. Même si elle aimait bien la pâtisserie, entre autre, c’était une vraie quiche et ne parvenait jamais à rien. Mais lorsque c’était son grand frère qui supervisait les opérations, le résultat était déjà bien meilleur.

Dakota avait maintenant pris place près de Blaise, à savoir près de la cuisinière. Puisque le chocolat fondu n’était pas encore très chaud, elle y plongea le doigt afin de goûter tout cela, gourmande comme elle était. Sauf qu’elle ne s’arrêta pas là. Dakota qui aimait taquiner son frère à longueur de journée avait bien l’intention de rattraper le temps perdu aujourd’hui, et elle allait commencer pas plus tard que tout de suite ! Renouvelant l’expérience, elle en profita pour mettre le chocolat sur le bout du nez de son frère, avant de se moquer ouvertement. Ca la faisait déjà bien rire, mais elle n’avait pas encore tout vu ! Avant même de dire "ouf", la jeune maîtresse d’école se retrouva recouverte de farine. Elle mit quelques secondes avant de se rendre vraiment compte de ce qu’il venait de lui faire.

Ainsi donc, Blaise s’était vengé. Et le pire, c’est qu’il était bien content de sa blague apparemment ! La jeune libéra comme elle le pouvait ses yeux et sa bouche, et explosa de rire peu de temps après. Blaise lui aussi, riait déjà. Ils étaient beaux tous les deux, avec du chocolat et de la farine de partout ! Sauf que bien entendu, elle ne comptait pas se laissé faire sans rien dire. Très rapidement, elle profita d’un moment d’inattention pour faire subir le même sort à son grand frère. Blaise était maintenant recouvert de farine, tout comme elle. Sauf que ce n’était pas terminé, puisque la jeune femme lui écrasa ensuite un œuf sur la tête. Là pour le coup, elle avait fait fort !

" Oui je vais perdre, je le sais. Mais j’adore essayer au moins ! "

C’est vrai qu’au final, c’était toujours Dakota qui se retrouvait en position de faiblesse. Mais ça ne la dérangeait pas plus que cela, tant qu’elle s’amusait avec son grand frère ! Et d’ailleurs, elle s’était mise à courir dans la maison pour échapper à un Blaise fou furieux. Il s’était emparé de la casserole contenant le chocolat, et lui courait après … La suite ne présageait rien de bon pour la jeune femme ! Surtout qu’elle venait de se faire emprisonner contre un mur, n’ayant pas réfléchi à passer par un autre chemin. Rien ne servait de le supplier, elle allait quand même passer à la casserole. Et à peine eut-elle le temps d’ouvrir la bouche, qu’elle sentait déjà le chocolat lui couler le long de son corps. Ses cheveux n’étaient plus bruns mais complètement marrons et dégoulinaient de partout. Son visage avait sérieusement pris lui aussi, tout comme sa poitrine. En clair, elle était recouverte de chocolat et restait encore bouche bée de surprise, même si elle s’y était attendue.

" Ah ah ah, vas-y moques toi ! T’es vraiment le pire des frères, tu le sais ça ?! Mais t’as de la chance que je t’aime hein. "

C’est vrai qu’ils s’aimaient énormément ces deux-là, même s’ils passaient leur temps à se taquiner continuellement. C’était ça, l’amour des Springteen. Sauf que voilà où lui avait mené son amour pour Blaise. Elle était dans un sal état, et n’arrêtait pas de rire tellement elle n’en pouvait plus. Elle passa en même temps sa langue autour de ses lèvres, histoire de goûter un peu tout ça. Bah quoi, elle n’allait quand même pas gaspiller alors que le chocolat était à portée de mains ! Enfin de lèvres, plutôt … Mais quoi qu’il en soit, Blaise avait raison. Une bonne douche s’imposait pour les deux jeunes gens. Ils en avaient grandement besoin !

" Oui on s’arrête-là. Et puis, tu as gagné de toute façon, je m’incline devant le chef. "


Spoiler:
 
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Empty
MessageSujet: Re: Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !   Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! EmptyVen 12 Oct - 17:12

Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Tumblr_lzahwexEG01rpuagho1_500


J'pensais que je serai détestable toute ma vie. Que les gens me détesteraient toujours, même sans me connaitre, en un seul regard comme ça. Parce-que j'ai la mine insolente moi, j'ai le visage fermé et le cœur sec, ça se voit. Mais heureusement il y a ma sœur celle qui me fait sentir mieux, ne serai ce qu’un instant … enfin non pas qu’un instant il suffit de sa présence pour me rendre unique pour voir autrement que ce que je peux montrer. Elle avait toujours quelque chose de spécial, vous savez. Et pas spécial comme elle va devenir une femme unique, mais spécial dans sa manière d'être, par son honnêteté, sa sincérité, sa compassion vis-à-vis des autres. C’était Dakota, j’ai beau ne pas savoir un léger grain de sable de sa vie je la connais par cœur et encore mieux que par cœur si ça existe. Bien sur j’aurai peux être vu Dada dans un autre métier que maitresse je ne sais pas par exemple dessinatrice, mannequin quelque chose dans ce genre là mais non elle a choisi les enfants. Contrairement à ce que j’ai bien pu penser au début c’est un métier qui lui va vraiment comme un gant, à croire qu’elle a ça dans le sang. Et c’est tant mieux bien qu’elle n’est pas encore d’enfant de cette façon là elle s’entraine un peu. Bien sur que je serai heureux le jour ou ma sœur me regardera dans les yeux et m’annoncera que je serai tonton mais bon ce n’est pas encore d’actualité en tout cas. « Oui je vais perdre, je le sais. Mais j’adore essayer au moins ! » Et voilà qu’on rentre dans une bataille de nourriture de vrai gamin je vous dis, et va qu’on s’envois de la farine qu’on se casse des œufs sur la tête et le coup finale que je lui déverse le chocolat dans ses cheveux, c’est vrai que c’est dégeulasse parce que bonjour si on laisse sécher le chocolat pour l’enlever peux être encore pire que le bonbon à mâche quoi que non peux être pas pire en fait. Elle le prend légèrement mal fin pas mal mais j’la connais ma sœur avec sa remarque« Ah ah ah, vas-y moques toi ! T’es vraiment le pire des frères, tu le sais ça ?! Mais t’as de la chance que je t’aime hein. » bon j’avais peux être un peu abuser avec le chocolat je dois dire mais en même temps elle avait commencé puis elle m’avait foutu des œufs cru sur la tronche, c’est moins pire que de les bouffer cru lors d’un pari avec des potes c’est sur. Je lui fais un gros calin qu’importe si elle est pleine de chocolat et lui fait un gros bisou.
« Mais tu l’aimes ton frère, c’est toi qu’a voulu commencer tu sais bien ce qu’on dit jeu de mains jeu de vilain. Ça t’apprendra. » Finis je par lui dire en riant encore un peu. Celle-ci en profita donc pour lécher le chocolat qu’elle avait sur le visage avant de me répliquer
« Oui on s’arrête-là. Et puis, tu as gagné de toute façon, je m’incline devant le chef. » Me dit elle, on est tous les deux mort de rire, c’est juste énorme à voir, ma petite sœur j’avoue que j’suis pas toujours un ange avec elle mais c’est bien ça qui est marrant et adorable quelque part je ne sais pas si elle pense la même chose j’espère que oui dans un sens. C’est pas comme si elle ne me connaissait pas après tout ma sœur, je la reprend une nouvelle fois dans mes bras « T’es bête allez soldat rompez, va à la douche je fini le dessert ça marche ? » lui dis je avant de retourner au fourneau et de refaire cuire le chocolat une chance que la pate qu’elle avait préparer n’avait pas fini sur l’un de nous deux après tout ça aurait été dommage de gâcher son travail. Le chocolat ayant fini de fondre je transvase les deux pâtes et les met dans un plat hop ouverture du four et le tout jusqu’à ce que la cuisson soit idéale.
La journée aller être forte en émotion je le sentais tout d’abord j’avais besoin et envie de parler à ma sœur qu’on se retrouve elle et moi. De rire, et peux être de pleurer ça dépendrait de la tournure des événements.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Empty
MessageSujet: Re: Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !   Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! EmptyMar 16 Oct - 10:14

Blaise & Dakota
(c) Lsi

La suite des évènements avait pris une tournure bien spéciale. Alors qu’ils étaient tranquillement en train de préparer un gâteau au chocolat, sur la demande de Dakota, la situation avait vraiment dégénéré. La jeune femme avait commencé par taquiner son grand frère avec le chocolat fondu. Blaise avait à son tour répliqué avec de la farine. Dada avait ensuite fait de même, en ajoutant sa petite touche spéciale à savoir un œuf dans les cheveux de son frère. Et cette petite bataille d’ingrédients s’était terminée un peu plus loin dans la maison. Au final, Dakota était recouverte de chocolat fondu. Elle en avait absolument de partout ! Son frère n’était pas mal aussi dans son genre. Mais au lieu de se crier dessus, ils étaient tous les deux morts de rire. Ils s’étaient bien amusés à se taquiner, ça c’était le moins qu’on puisse dire ! Cela faisait bien longtemps qu’elle ne s’était pas autant amusé avec son grand frère, et Dakota était vraiment aux anges, aucun doute à avoir là-dessus.

" Blaisou, j’crois qu’ils nous manquent un grain, on n’est pas très net hein ! "

C’était même certains, en fait ! Ils avaient beau être des adultes, ils n’en restaient pas moins de grands enfants lorsqu’ils s’y mettaient. Dakota avait adoré ce petit moment privilégié avec Blaise. Et même si une douche s’imposait maintenant, elle fut bien contente lorsque son frère la pris dans ses bras pour un petit câlin. Blaise allait avoir à son tour du chocolat un peu de partout, mais cela ne semblait pas le déranger. Elle profita alors de ce moment câlin avec lui, avant de rire une nouvelle fois en repensant à tout ce qui venait de se passer. Elle était encore morte de rire, et ça ne risquait pas de s’arrêter tout de suite.

" J’y cours mon capitaine ! Mais après c’est ton tour hein, hors de questions que je sorte avec toi dans cet état, je ne veux pas que mon frère me fasse honte ! "

Bien entendu, elle plaisantait. Jamais de sa vie son frère ne lui avait fait honte, même lorsqu’ils étaient enfants. Bien au contraire, Dakota l’avait toujours admiré. Il était un peu comme son modèle pour bien des choses. Quoi qu’il en soit, il avait raison. Elle fila alors en direction de la salle de bain, et retira ses vêtements qu’elle mit directement dans la machine à laver. Une bonne douche allait lui faire le plus grand bien, en attendant que son frère ne finisse le gâteau. Sous la douche, elle se nettoya les cheveux au moins trois fois pour bien éliminer le chocolat. Elle profita alors de ce moment de calme pour réfléchir un peu. Elle ne savait pas encore comment parler à son frère de Sam. Elle aurait dut le faire il y a des années, mais n’avait jamais trouvé le bon moment le faire. Puis les années étaient passées, et Dakota avait tout simplement mis cette histoire de côté. Mais voilà que Sam était réapparu dans sa vie. Et maintenant, elle devait dire la vérité à Blaise …

Lorsqu’elle sortit de la douche, Dakota avait mis ses idées en place. Elle savait à peu près comment parler à son frère, mais elle n’attendrait pas la fin de la journée pour le lui en parler. Il fallait qu’elle le fasse rapidement, sinon elle perdrait courage et ne le ferait jamais. La jeune femme fila dans sa chambre, une serviette autour de son corps et s’habilla. Cela faisait du bien de se sentir propre après une telle bataille avec Blaise ! Lorsqu’elle eut terminé, elle se dirigea dans le salon et sentit déjà l’odeur du gâteau dans le four. Elle avait vraiment hâte d’y goûter, gourmande comme elle était !


Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Empty
MessageSujet: Re: Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !   Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! EmptyJeu 18 Oct - 22:27

Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! 413066_o

C’est fou comme parfois il suffit d’une personne pour vous enlevez toute la tension accumuler, pour vous faire retrouver le sourire. Une personne ce n’est pas grand-chose mais c’est ce qu’il me faut pour être bien, surtout quand il s’agit de ma sœur, ma petite Dada, la seule personne dans ce monde qui sait me faire rire et m’embêter aussi facilement mais aussi la personne que j’aime le plus sur cette planète parfois je me demande comment aurai été ma vie si je n’avais pas eut ma sœur. Et autant vous dire qu’elle aurait été nul à en mourir, puis c’est difficile de s’imaginer sans Dakota, c’est comme demander à un sourd d’entendre une mélodie qu’il ne connait pas, c’est exactement la même chose là. Bien heureusement jamais ça n’arriva du moins on ne sait pas dans la vie ce qu’il peut se passer… il suffit d’une journée, d’une attention pour que la vie d’une personne bascule. Je touche du bois pour que ça n’arrive jamais à ma sœur du moins tant qu’elle n’a pas atteint 70 ans … je ne supporterai pas de la perdre, quoi qu’en y réfléchissant je pourrais la perdre autrement à cause d’un homme, il y a tant de possibilité. Mais à ce moment là qui choisirait-elle ? Son frère ou son homme ? Je serai le roi des cons si j’lui faisais un tel chantage … je pense que j’en serai tout à fait capable ça dépend du mec. Bref. Aujourd’hui nous nous retrouvions, les Springteen pour une journée merveilleuse en perspective, et ça démarrait plutôt bien je crois préparation d’un gâteau au chocolat qui vire à la bataille de bouffe tout simplement énorme et pas étonnant quand on nous connait d’accord c’est dégeulasse pour les pauvres enfants qui meurt de faim en même temps c’est mademoiselle Dakota qui a commencé alors si quelqu’un se plaint qu’il aille porter plainte contre elle (aa). Et voilà comment on en arrive à se degeulasser, plein de chocolat, d’œuf cru, charmant dit donc si quelqu’un sonne à la porte je crois qu’il risque de partir en hurlant … ce qui ne m’empêche pas du tout de prendre ma sœur dans les bras pour lui faire un câlin qu’importe son accoutrement, qu’importe son corps recouvert de substance liquide différente.
« Blaisou, j’crois qu’ils nous manquent un grain, on n’est pas très net hein ! » me dit elle alors auquel je ne pu m’empêcher de rire, on avait beau être adulte, nous avions gardé notre âme d’enfant et je crois bien là c’est ce qu’il y a de plus beau. Comment un adulte peut il s’amuser s’il oublie cette partie là ? S’amuser comment, en se bourrant la gueule parce qu’on a un boulot qu’on déteste ? Qu’on n’a pas la vie qu’on souhaitait mener, ça donne vite envie de sauter d’un pont à ce niveau là mais heureusement pour moi je n’arriverai jamais à ce stade parce que je souhaite bien garder mon âme d’enfant encore bien longtemps et que je peux compter sur ma petite sœur pour la faire revivre à chaque instant au cas je l’aurai oublié. « C’est de famille il semblerait va ce n’est pas pour autant qu’on ne fait pas fantasmer tout ce qui croisent notre passage » dis je en riant, la modestie m’étouffe presque. En attendant dommage que le pays de peter pan n’existe pas quelque part j’y aurai été le prince. Du moins arrêter de grandir à partir de 18 ans ou 21 quoi (a). Pas de responsabilité, rien penser juste à s’amuser et profiter de la vie, prendre son pied. Mais non ce n’est que le luxe d’une imagination débordante d’un auteur. C’est mal de faire croire des choses à des enfants quand même faudrait leur dire. Comme faire croire aux filles qu’il y a un prince charmant non mais ça franchement je crois que c’est le pompom. Bref revenons à nos moutons … « J’y cours mon capitaine ! Mais après c’est ton tour hein, hors de questions que je sorte avec toi dans cet état, je ne veux pas que mon frère me fasse honte ! » Me dit elle alors que je lui donnais le conseil d’allais prendre une douche histoire que le chocolat prenne pas racine dans ses cheveux de cette manière là je pourrai terminé son gâteau sans autre risque de bataille. Je rigolais avant de lui répondre : « Te faire honte ? Comme si c’était déjà arrivé même en mode sdf j’suis sur qu’on m’aborde. Allez file que j’aille me rafraichir après. » bon en même temps la chance que je finisse par sortir non lavé ou non habillé assez classe est nulle, j’aime prendre soin de moi et de mon image mettant toute chance de mon côté pour finir la nuit avec une fille ou pour me faire aborder après tout que voulez vous je ne suis qu’un homme aimant le toucher d’une femme et son parfum envoutant. La femme est le plaisir de l’homme comme l’inverse, je ne comprends même pas comment il peut exister des hommes ou des femmes qui n’aiment pas le sexe dans toute sa splendeur, la chaleur de deux corps en fusion y’a rien de mieux que ça. A part le chocolat peux être.

J’avais fini le gâteau au chocolat et l’avais enfourné au four, je me mis à repensé à Sam mon meilleur ami, bien sur j’ignorais totalement qu’il y avait eut quelque chose entre eux mais j’ai de suite compris dans le regard de Sam qu’il était amoureux de celle-ci bien qu’il soit mon meilleur ami je ne pouvais accepter ça. Je ne sais pas c’est bizarre mais j’le voyais comme mon frère alors autant vous dire qu’imaginer votre frère avec votre sœur moyen quoi. Puis après j’suis parti, j’ignore si il sait passer quelque chose entre eux mais en tout cas quand je suis revenu il est parti quelque temps après. Et après plusieurs minutes la jeune femme arriva, propre comme un soulier en verre. L’odeur du gâteau traverser par le pore du four et c’est sans doute ça qui l’avait fait descendre. Après le « clic » finale je pris un gant et le sorti du four, parfaitement cuit comme d’habitude il fallait attendre un peu qu’il réchauffe en attendant je montais vite me doucher pour m’enlever l’œuf et la farine que j’avais et hop une machine à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Empty
MessageSujet: Re: Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !   Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! EmptyJeu 25 Oct - 9:46

Blaise & Dakota
(c) Lsi

La préparation du gâteau de chocolat avait vite tourné au vinaigre. Alors que Dakota était devenu soudainement très sérieuse pour s’atteler à la préparation de la pâte, elle avait ensuite changé de comportement pour redevenir la jeune femme que tout le monde connaissait. Celle qui aimait rire et s’amuser, comme une enfant. Elle s’en était prise alors à sa cible préférée : son grand frère. Depuis qu’ils étaient gosses, ils passaient leur temps à se chamailler, se taquiner et s’embêter. C’était comme ça chez les Springteen ! Tout le monde les connaissait pour leurs petites blagues, leurs fous rires et les sourires à gogo. Et franchement, Dakota n’avait jamais trouvé un meilleur partenaire de jeu que son frère. La préparation avait donc tourné court, et s’était transformée en bataille d’ingrédients. Chocolat, farine, œufs, tout y était passé ! Dakota et Blaise étaient à présent dans un sale état, et surtout méconnaissables. Ils en avaient de partout ! Mais surtout, et c’était le plus important, ils n’avaient pas arrêté de rire. Cela faisait si longtemps qu’ils ne s’étaient pas retrouvés comme ça, que Dakota en avais presque oublié le rire de son grand frère. Elle ne risquait pas d’oublier cette magnifique journée, qui s’annonçait déjà des plus prometteuses.

Tandis que Blaise terminait le gâteau seul, sa jeune sœur avait pris l’initiative de prendre une douche. Une douche bien méritée ! Entre le chocolat qu’elle avait dans les cheveux et sur la poitrine et la farine sur le visage, elle était tout simplement dans un sale état ! Elle passa une bonne dizaine de minutes à rincer ses cheveux correctement, car un shampoing à base de chocolat, ce n’était franchement pas terrible ! Et lorsqu’elle eut finit, elle sortit directement de la salle de bain, serviette sur le corps, et fila dans sa chambre pour s’habiller. Elle décida de rester simple, en portant des vêtements qu’elle adorait. Une robe assez longue, lui arrivant au-dessus des genoux. De couleur argentée, c’était l’une de ses préférés. Elle aurait très bien put mettre une tenue plus adaptée et surtout plus décontractée, mais elle se sentait parfaitement à l’aise dans cette jolie robe. Et puis, elle voulait faire tourner la tête de son frère, pour essayer de faire diriger ce qu’elle avait à lui avouer plus facilement. Et ce genre de choses, ça marchait à tous les coups avec Blaise.

Lorsque Dakota redescendit dans le salon, elle passa par la cuisine pour voir si son frère avait besoin d’un coup de main. Mais apparemment non ! La jeune maîtresse d’école pouvait déjà sentir l’odeur du gâteau dans le four, signe qu’il n’allait pas tarder à être prêt. Son frère avait, comme toujours, cartonné ! Ce n’était pas elle qui serait arrivé à une telle merveille, oh que non ! Blaise sortit alors le gâteau du four, et la jeune femme avait déjà hâte d’y goûter. Même si pour cela, il faudrait attendre un peu pour ne pas se brûler. Ce fut au tour de son frère de prendre sa douche, et en attendant, la jeune femme préféra l’attendre sur la terrasse. Elle savait qu’il en avait pour un petit moment, et voulait donc se détendre un peu au soleil en l’attendant. Cela lui permis aussi de remettre un peu ses idées en places, et surtout de savoir où elle en était. Il fallait qu’elle soit sure d’elle pour parler à son frère de Sam, et de tout ce qu’il s’était passé lorsqu’il était au camp. Elle savait aussi qu’il avait surement des comptes à lui rendre, à propos du petit coup qu’elle avait organisé pour que Blaise retrouve sa chérie. Dakota avait beau être très proche de son frère, elle avait un peu peur de sa réaction pour tout cela. Elle espérait qu’il ne le prenne pas mal, autant pour l’un que pour l’autre. Et perdue dans ses pensées, la jeune femme ne fit pas attention à son frère qui était déjà redescendu.


Code by AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Empty
MessageSujet: Re: Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !   Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! EmptyJeu 25 Oct - 11:42

Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Tumblr_lon0c6EY171r0n8yvo1_500

Après avoir sorti le gâteau au chocolat qui sentait délicieusement bon, de quoi agité nos papilles je décidais de monter prendre ma douche le temps qu’il refroidisse et qu’on puisse enfin le savourer, y’a pas à dire j’étais bon en cuisine j’aurai pu me lancer dans ce métier là après tout quitte à ne pas avoir une vie c’est un peu la même en ayant mon club quoi que j’ai peux être plus de temps qu’un cuisinier. Passons pas comme si c’était une passion j’aime cuisiner mais pour les gens que j’aime et sans contrainte. Montant les escaliers je me dirigeais dans la salle de bain jetant mes affaires pleine de mélange de chocolat d’œuf coulé et de farine dans la machine à laver avec ceux de ma sœur, je mis à tourner le linge et me glisser dans la douche. L’eau tiède coulant sur mon corps me grattant la tête avec le shampoing pour me faire partir les résidus d’œuf, la douche à toujours été pour moi l’endroit ou je réfléchis comme la plage à vrai dire mais j’me retrouvais plus dans ma douche qu’à la plage ses derniers temps. Je me mis à penser à Dakota, je sentais qu’elle me cachait quelque chose et au fond de moi j’étais certains que ça ne datait pas d’hier après tout j’étais partie en camp militaire pendant 3-4 ans c’est long 3-4 ans il s’en passe des choses pendant ses jours, ses heures, ses mois, ses années qui filent. Je n’ai jamais voulu la forcer à m’en parler ni d’évoquer le sujet après tout si elle ne voulait pas me parler c’est qu’elle avait bien une raison mais qu’est ce cette raison alors qu’on se dit tout ? Concernait-elle une autre personne ? j’en avais strictement aucune idée ce qui me rendait fou au fond. Ses deniers temps je me remis à penser à ma mère faut dire la période qui arrive c’est celle de sa mort … les années au beau défilé on oubli pas une mère, on oubli peux être les souvenirs, d’ami décédé ce genre de chose mais pas de parent, nos souvenirs reste minime mais c’est tellement injuste un enfant n’est pas censé enterré sa mère si jeune. C’est quoi ce putin de Dieu en haut là pourquoi nous l’a-t-il retiré c’était une femme exemplaire. Et alors que l’eau coulait, des larmes tombèrent avec. J’ai beau être un mec fort, une sorte de bad boy je reste humain et les cicatrices du passé ne risquent pas de partir si vite, voir pas du tout. Me ressaisissant je sortis enfin de la salle de bain après vingt minutes passées dedans, me dirigeant dans ma chambre j’optais pour un jean et un t shirt blanc, un peu de parfum, du gel dans les cheveux et c’était bon.
Je descendais en bas et ne trouva personne, sortant dans la terrasse je remarquais ma sœur qui avait l’air d’être complètement ailleurs, perdu dans ses pensées à quoi pouvait elle bien pensée ? à ce qu’elle avait peux être à me dire si elle avait des choses à me dire qu’importe à pas de chat je m’approchais de la jeune femme, je passais mes bras autour de son cou et déposa un baiser sur sa joue avant de lui dire « T’es bien songeuse ma sœur. » écartant légèrement les jambes de celle-ci qui avait mis une robe vraiment très belle je posais ma tête sur son ventre bah quoi tant qu’à faire.
« A quoi tu pensais ? » lui demandais-je alors que je fixais l’horizon, ne sachant pas comment j’allais réagir si elle me parlait de Jodie. Town Square était une belle ville qui changé de Los Angeles depuis que nous étions arrivé et depuis une certaine rencontre je ne regrettais plus d’être parti je ne dis pas que je resterais ici toute ma vie on sait jamais dans la vie mais j’m’adaptais plutôt bien pour ce qui est de ma sœur j’ignorais un peu si elle s’y plaisait ou pas. Je ne l’avais absolument pas obligé de me suivre c’est elle qu’avait voulu et vous savez chez les Springteen faut pas discuter.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Empty
MessageSujet: Re: Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !   Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! EmptyMar 30 Oct - 15:17

Blaise & Dakota
(c) Lsi

Confortablement installée sur la terrasse, la jeune femme était complètement perdue dans ses pensées. Elle avait profité que son grand frère soit sous la douche pour se laisser un peu aller. Il faut dire qu’elle passait son temps à réfléchir en ce moment, si bien que parfois, Dakota avait l’impression que sa tête allait exploser. Ce n’est pas bon pour une jeune fille de son âge de penser à trop de choses en même temps. Car au final, on finit toujours par en avoir marre et se détourner de ses pensées. Sauf que la jeune Springteen n’y arrivait pas aujourd’hui. Elle avait envie de se lancer à l’eau, de tout dire à son frère. Autant pour Jodie que pour Sam. Elle se sentait enfin prête à assumer ses erreurs et ses actes, même si franchement, elle aurait préféré ne jamais avoir à le faire. Sauf que cela faisait des années qu’elle aurait dû en parler à Blaise, au moins pour Sam car l’histoire de Jodie était assez récente. Mais les mois puis les années après le retour de son frère avait passées, et Dakota ne s’était jamais lancée. Elle avait donc pris comme prétexte cette journée entre frère et sœur pour le faire. Encore fallait-il trouver les bons mots, et surtout que Blaise ne le prenne pas mal. Mais pour ça, c’était encore une toute autre affaire. Elle appréhendait énormément ce tête à tête.

" Hein quoi qui ça moi ? Mais non non, dis pas n’importe quoi ! "

Complètement sur la défensive, Dakota essaya de se justifier comme elle le pouvait. Mais franchement, ce n’était pas joli joli ! Elle bafouillait, tout en évitant le regard de son frère, ce qui ne lui ressemblait absolument pas. Il faut dire qu’il l’avait beaucoup surprise aussi. Elle le pendait encore à l’étage, dans la salle de bain, et surement pas juste à côté d’elle. Dakota s’était donc redressé avant de laisser Blaise s’installer près d’elle. Il s’approcha alors de son visage pour lui déposer un baiser sur la joue, et elle lui répondit par un sourire. Sauf que son grand frère n’était pas né de la dernière pluie. Il avait surement remarqué que quelque chose n’allait pas, et que la jeune femme n’était pas vraiment dans son assiette. Si bien qu’en posant sa tête contre le ventre de la jeune femme, il la questionna sur le sujet de sa rêverie. Elle resta silencieuse, ne sachant quoi répondre. Devait-elle tourner autour du pot ou bien être franche ? Tout ce qu’elle savait, c’était que c’était le bon moment pour lui parler de Sam. Alors prenant une grande inspiration, alors qu’elle lui prenait en même temps la main, elle lâcha :

" Je pensais à Sam. "

Dakota ferma les yeux, ne voulant pas voir la réaction de Blaise. Il savait qu’il allait lui demander de préciser sa pensée, ou quelque chose comme ça. Et là, elle devrait enfin tout avouer, ou en parti. Elle s’attendait donc au pire avec lui. Elle savait qu’il allait surtout être surpris d’apprendre que sa petite sœur pensait à un de ses anciens amis. Logique ! Mais il n’avait jamais su le lien qui les rapprochais tous les deux, ce qui rendait les choses encore plus compliquées. Dakota attendit donc la réaction de Blaise, en se pinçant légèrement la lèvre. Elle était nerveuse, et cela se voyait clairement sur son visage.

Spoiler:
 

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Empty
MessageSujet: Re: Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !   Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! EmptyMar 30 Oct - 17:35

Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Tumblr_lon4k3caSg1r0n8yvo1_500

Ma sœur c’est comme mon coffre fort pour moi, elle connait tout mes secrets, elle n’est pas que ma sœur elle est ma meilleure amie, c’est un tout je lui cache rien ou presque mais je n’ai jamais eut peur de lui avouer quoi que ce soit. Bien que j’évite de lui parler de notre mère par exemple. Je sais pas comment elle peut réagir. Alors que je redescendais de ma douche je retrouvais Dakota perdu dans ses pensées ce qui était plutôt rare et quand je lui faisais la remarque elle me répondit

" Hein quoi qui ça moi ? Mais non non, dis pas n’importe quoi ! "

Totalement sur la défensive ce qui ne ressemblait pas à ma sœur il était certain qu’elle me cachait quelque chose j’en étais certain, elle qui pourtant me disais tout n’avait jamais ce comportement, pas avec moi en tout cas. Elle m’avait toujours tout dit, qu’importe le sujet il n’existait pas de secret entre nous enfin du moins c’est ce que j’ai toujours pensé. Bien que d’accord elle ne m’a jamais raconté ses relations sexuels vu son âge je ne suis pas naïf tout de même. Et d’un côté tant mieux ce n’est pas le genre de détail qui me plairait à connaitre. J’avais parfois cet impression d’avoir pris le rôle du père alors que je n’étais que son frère mais que voulez vous c’est plus fort que moi, je veille sur ma sœur, du moins j’essai le mieux que je peu, à éviter des peines et tout ça.
Elle me laissa de la place pour que je me mette entre ses jambes, quelques choses me dit que cette journée je m’en souviendrais toute ma vie, une impression qui me vient de je ne sais où mais c’est ce que je pense. Elle était en train de passer sa main dans mes cheveux comme toujours quand soudain elle m’attrapa la main et prononça ses mot :
" Je pensais à Sam. "
Dakota se mit à fermer les yeux, Sam était l’une des personnes dont j’étais le plus proche, du moins à l’époque il était ce frère que je n’avais jamais eut pour moi en tout cas, on a fini par s’éloigner quand je suis parti au camp militaire mais un peu avant. Il me parlait souvent de ma sœur et dans ses paroles, dans ses yeux je voyais ce qui se tramait, pourtant c’est la chose que je ne pouvais accepter qu’un de mes meilleurs potes sorte avec ma sœur c’était tout simplement chose à proscrire. Je suis parti en camp militaire et quand je suis revenu il n’était plus là… je n’ai jamais su si il y avait eut quelque chose entre ses deux là, je n’avais pas eut le courage de le demander à ma sœur ne souhaitant pas entendre une réponse qui me blesserait ou m’énerverait. Mais voilà qu’aujourd’hui j’étais là et elle venait de prononcer son prénom je ne savais à quoi m’attendre et finit par lui répondre.
« à Sam ? Et ? Va y lâche tout, tu sais que tu peux tout me dire, je ne vais pas me fâcher ni quoi que ce soit hein… » Lui dis je tendrement en lui serrant la main … elle se pinçait la lèvre comme si elle avait peur de ma réaction, et cette peur de ma sœur me faisait présager rien de bon, je ne l’avais jamais vu agir ainsi, pas avec moi. Ça devait sans doute être très important pour elle en tout cas. Qu’importe ce qu’elle me dirait je ferai tout pour la soulager, l’épauler enfin essayer je ne sais pas si j’en serai capable suivant ses aveux.
« Parle moi Dada, rien ne changera notre relation tu sais, je veillerais toujours sur toi qu’importe ce que tu me dévoiles, je t’aime et ça ne changera jamais. »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Empty
MessageSujet: Re: Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !   Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! EmptyVen 2 Nov - 23:31

Blaise & Dakota
(c) Lsi

Impossible de revenir en arrière, Dakota avait commencé à vider son sac. Enfin, c’était un assez grand mot puisqu’elle n’avait pas dit grand-chose jusqu’à présent. Blaise s’était installé tout près d’elle, alors qu’elle se trouvait sur la terrasse de la maison. Son grand frère l’avait surprise, si bien que la jeune femme avait répondu trop hâtivement à sa réponse. Il savait qu’elle lui mentait, cela se voyais. Et puis le mensonge ne faisait pas partie de leur petit rituel. Au contraire, ils avaient pris l’habitude de tout se dire depuis des années. Et cela n’avait jamais changé avec le temps. Sauf que Dakota ne savait pas comment réagir sur le coup, et lui avait alors dis qu’elle ne pensait à rien de particuliers. Sauf que Blaise devait se douter que ce n’était pas la vérité, si bien qu’il lui avait demandé d’être un peu plus claire, et notamment de savoir à qui est-ce qu’elle pensait. La maîtresse d’école avait alors lâché le prénom de Sam, enfin prête à tout dire à son frère.

" Je sais que tu ne vas pas te fâcher, Blaise. Mais c’est difficile ce que j’ai à te dire. "

La jeune femme était consciente qu’elle allait le faire flipper en disant cela. Mais elle n’était pas là pour revenir en arrière. Après tout, si elle avait commencé, il fallait qu’elle finisse ! Alors Dakota se redressa un peu, avant de caresser doucement la main de son frère qui se trouvait dans la sienne. Elle préférait y aller en douceur, même s’il fallait qu’elle se lance un jour ou l’autre. Elle avait commencé par le prévenir qu’elle n’avait pas une chose facile à lui dire, ce qui était la vérité. Peut-être que si elle lui avait dit sur le coup, les choses n’auraient pas été si difficiles. Mais elle avait attendu, encore et encore. Et finalement, elle se lançait des années après. Elle avait peur de la réaction de son frère. Car même s’il n’allait pas être fâché contre elle comme il venait de lui dire, il allait surement lui en vouloir, et être très déçu. Chose que la jeune femme ne voulait pas.

" Voilà, tu te souviens quand tu es parti au camp ? Quand tu es revenu, Sam était déjà parti. "

Elle essayait de ne pas trop s’embrouiller, pour ne pas dire n’importe quoi et n’importe comment. Elle ne voulait pas faire de mal à son frère, et cherchais donc le meilleur moyen de s’y prendre pour lui avouer tout ce qui c’était passé à cette époque. La jeune femme regardait en même temps sa réaction. S’il se mettait en colère, elle arrêterait surement avant l’heure, ne voulant pas causer encore plus de dégâts. Mais maintenant qu’elle avait retrouvé Sam, et même s’il ne s’était pas encore passé grand-chose entre eux depuis, elle voulait se montrer honnête avec Blaise et surtout ne plus lui caché cette si lourde vérité. Elle se lança donc une nouvelle fois, et pris une grande respiration avant de lâcher ces quelques mots. Ce n’était pas toute l’histoire, mais une partie. Elle préférait y aller doucement, ce qui était le plus adapté à la situation, selon elle.

" Blaise, si Sam est parti, c’est à cause de moi. "

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Empty
MessageSujet: Re: Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !   Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! EmptyLun 5 Nov - 12:32

Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Tumblr_lon4k3caSg1r0n8yvo1_500

Parfois il arrive que la distance entre deux personnes les éloignes, mais quand il s’agit de la famille ça ne devrait pas être le cas pourtant non ? Mais aujourd’hui j’ai l’impression de m’être mis le doigt dans l’œil, comme si on m’avait caché un secret d’état. Je sais pas en attendant Dakota était là elle se trouvait à côté de moi et me mentait à plein nez, je le voyais bien et c’était bien une première dans notre relation. En temps normal on ne se cachait rien, on se disait tout, il régnait en nous une confiance mutuel mais aujourd’hui je commençais à tout remettre en question, j’essayais cependant de la rassurer pour qu’elle lâche enfin le morceau et elle finit par me dire.

" Je sais que tu ne vas pas te fâcher, Blaise. Mais c’est difficile ce que j’ai à te dire. "

Voilà même qu’elle mettait des gants avec moi, bon à vrai dire je ne savais pas vraiment comment je pouvais réagir tout dépendant de sa révélation, je lui souris tout en caressant sa main histoire qu’elle comprenne qu’elle pouvait me parler librement, de toute manière maintenant qu’elle avait commencé autant finir non ? Sinon elle aurait mieux fait de fermer sa bouche … C’est alors qu’elle me posa une question qui n’en était pas réellement une.
" Voilà, tu te souviens quand tu es parti au camp ? Quand tu es revenu, Sam était déjà parti. "
J’avais un peu l’impression qu’elle essayait de m’embrouillait le cerveau, parce que là pour le coup j’avais légèrement le cerveau à l’envers pourtant je n’avais pas fait grand-chose … je la regarde et fini par lui répondre déjà « Bien sur que je me souviens quand je suis parti au temps, j’aurai du mal à oublier cette partie de ma vie. Oui je sais bien et ? »
Mes craintes étaient en train de me rattraper en 2 minutes elle venait de prononcer le prénom de Sam 2 fois ce qui n’était en rien rassurant, j’avais toujours crains qu’il tombe amoureux de ma sœur, enfin plutôt qu’elle tombe amoureuse de lui ou plus exactement qu’ils fassent quelque chose d’idiot comme sortir ensemble derrière mon dos. Mais je suis partie et je n’ai rien su, j’ai beau eut avoir des doutes je n’avais pas de preuve pas d’aveu rien.

" Blaise, si Sam est parti, c’est à cause de moi. " me dit elle alors, ça veut pas dire grande chose ça, il a peut être exposé ses sentiments et telle une sœur qui tient trop à son frère elle l’a jeté il a eut le cœur brisé et s’est barré ? Plausible comme théorie non ?
« Comment ça à cause de toi ? Qu’est ce tu as fait ? » Finis je par lui demander doucement tout en haussant les épaules, si je me serai attendu à ce qu’elle m’avouerait ensuite…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Empty
MessageSujet: Re: Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !   Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! EmptyMar 6 Nov - 13:35

Blaise & Dakota
(c) Lsi

Repenser à toute cette histoire lui faisait mal au cœur. Elle avait envie de fondre en larmes. Elle se rendait compte qu’elle aurait dut parler à son frère de toute cette histoire bien plus tôt, et ne pas attendre des années pour le faire. A l’époque, elle avait peur de la réaction de Blaise. L’adolescente qu’elle était à l’époque ne voulait pas se faire rejeter par la seule personne qui comptait à ses yeux. Oui, elle avait eu peur de décevoir son frère. Qu’il lui en veuille pour tout un tas de choses, et qu’il la laisse tomber. Ce sentiment de peur, Dakota le ressentait de nouveau aujourd’hui. Elle avait commencé à parler à Blaise de Sam. Enfin parler, c’était un bien grand mot. Elle n’avait encore rien dis, ne sachant pas comment lui annoncer tout cela. Il allait surement être choqué par ce qui s’était passé, mais aussi très déçu qu’elle ne lui ai jamais parlé de cette année-là. La jeune maîtresse d’école redoutait sa réaction. Elle ne voulait pas qu’il le prenne mal, mais elle ne voulait plus lui mentir non plus sur cette histoire.

La main dans les siennes, Dakota essayait de se calmer. Elle sentait déjà les larmes lui monter aux yeux. Mais il ne le fallait pas. Pas avant d’avoir tout déballé à Blaise en tout cas. Elle n’aurait plus la force ni le courage de lui avouer la vérité si elle commençait à pleurer avant. Elle ferma les yeux un instant, avant de les rouvrir et de regarder son frère. Il lui faisait un sourire timide, surement pour la mettre en confiance. Il ne semblait pas vouloir partir en courant avant qu’elle n’ai fini de lui parler. Du moins, pas encore. Elle espérait réellement qu’il ne lui en veuille pas. Mais pour cela, il fallait encore qu’elle lui parle. Alors Dakota se lança. Blaise lui demanda alors ce qu’elle avait fait à Sam pour qu’il parte de Los Angeles. Dakota se mordilla la lèvre inférieure, signe qu’elle était stressée par sa question.

" Quand tu es parti, on s’est rapproché avec Sam. Je … Je suis tombée amoureuse de lui, Blaise. Et je sais que ça ne vas pas te plaire, mais il m’aimait aussi. On est restés un moment ensemble … Oui je sais tu vas me dire, il est plus vieux que moi, mais ce n’était pas ça le problème. Jonah m’a assez fait de leçon de moral pour deux de toute façon. Non le problème Blaise, c’est que … "

Dakota n’osait pas le regarder dans les yeux. Elle avait peur d’y voir de la tristesse, de la déception ou même de la colère. Elle préférait baisser les yeux, tout en restant fixant sur leurs mains. Elle avait parlé d’un coup, pour ne pas lui laisser le temps de répondre. Elle ne voulait pas que Blaise puisse l’interrompre avant qu’elle ait fini de toute lui dire. Alors Dakota releva enfin la tête pour lui faire face, avant de continuer et de lui avouer le moment le plus dur de toute sa vie. Dakota pleurait à chaudes larmes en même temps qu’elle lui parlait.

" Je … Je suis tombée enceinte Blaise. Jonah était le seul au courant, je ne l’ai pas dit tout de suite à Sam. Tu comprends je … J’avais seize ans, j’avais peur de ce qu’il pouvait se passer. Alors j’ai avorté … Jonah m’a accompagné ce jour-là. Et je l’ai à Sam ensuite. Sauf que … Il l’a mal pris Blaise, vraiment mal pris … Il m’en a voulu de ne pas lui en avoir parlé. Et quelques semaines plus tard, il m’a quitté et est parti de LA. "

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Empty
MessageSujet: Re: Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !   Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! EmptyMar 6 Nov - 17:31





Dakota & Blaise

«tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? moi j’les aimais pas. c’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !»


Il y a quelques années je suis partie pile quand ma sœur entrer dans l’adolescence enfin partie c’est mon père qui en avait marre de mon comportement avec sa nouvelle bonne femme et la femme qui pensait remplacer ma mère. Je ne comprenais pas pourquoi il ne comprenait, comment il avait pu tourner aussi vite la page, l’avait il simplement aimer ou avait il attendu gentiment qu’elle meurt pour la remplacer par une de ses amantes ou autre, qu’est ce que j’en sais moi. En attendant ce connard m’avait envoyé en camp militaire même si au début je l’avais détesté au fond ça avait eut du bon sur moi, ça m’avait forgé le caractère mais à contrario je n’avais pu veiller sur ma sœur comme je lui en avais fait la promesse. Quand à rattraper le temps perdu c’est un peu trop tard quand on a louper peux être les moments les plus important de la vie de sa sœur … elle n’avait pas grand-chose à me raconter quand je suis rentré faut dire que je ne lui ai pas vraiment accordé énormément de temps après ça j’suis allé à la fac j’ai rencontré jodie et tout c’est enchainé jusqu’à ce que je lui annonce que je partais à Town Square ouvrir un club de streap tease.

Elle m’avait suivit sans réfléchir, et aujourd’hui voilà qu’elle prononçait se prénom, celui que je n’avais pas entendu depuis des années, celui qui m’irritait légèrement tout simplement parce qu’à l’époque il faisait partie de l’un de mes meilleurs amis, et que tout c’est fini avant que je parte parce que je le savais au fond de moi qu’il était amoureux de ma sœur, et le simple fait de pouvoir lire ça dans ses yeux me faisait monter la tension artérielle. J’aurai peux être du l’accepter je ne sais pas, je ne sais même pas ce que va m’avouer ma sœur que je me fais déjà mes plans dans ma tête. Je lui demandais pourquoi elle me parler de Sam ou du moins qu’est ce qu’elle avait fait pour qu’il parte, comprenant dans ses propos que c’était plus ou moins elle la raison du départ. Je le voyais ce mordillait la lèvre inférieur signe de stress chez elle ce qui était plutôt rare, du moins quand elle s’adressait à moi c’était rare de la voir agir comme ça je craignais le pire. Et j’aurai peux être du d’ailleurs.


" Quand tu es parti, on s’est rapproché avec Sam. Je … Je suis tombée amoureuse de lui, Blaise. Et je sais que ça ne vas pas te plaire, mais il m’aimait aussi. On est restés un moment ensemble … Oui je sais tu vas me dire, il est plus vieux que moi, mais ce n’était pas ça le problème. Jonah m’a assez fait de leçon de moral pour deux de toute façon. Non le problème Blaise, c’est que … "


Ma sœur ne me regardait absolument pas dans les yeux j’avais l’impression de rêver, les mots sortaient de sa bouche et j’avais l’impression qu’on m’assommait ou me tirer dessus qu’importe dans les deux cas ça avait le même effet j’avais l’impression d’être trahis, d’être le dernier au courant de tout même jonah le savait, jonah lui avait fait la moral mais putin pourquoi jonah ne m’avait rien dit pourquoi on m’avait pas parler de ça plus tôt . Elle était tombé amoureuse de Sam, Sam ce mec beaucoup plus âgé qu’elle, ce mec qui est censé être mon meilleur ami, comme si je me serai tapé sa sœur moi-même si elle aurait été sexy bon peux être un petit coup comme ça mais sans que personne soit au courant pas tomber amoureux non mais franchement quoi… Je sentais les nerfs me montait elle venait de remonter son visage et mes yeux tombèrent dans les siens, dans les siens remplis de larmes, je n’aimais vraiment pas la voir comme ça.

" Je … Je suis tombée enceinte Blaise. Jonah était le seul au courant, je ne l’ai pas dit tout de suite à Sam. Tu comprends je … J’avais seize ans, j’avais peur de ce qu’il pouvait se passer. Alors j’ai avorté … Jonah m’a accompagné ce jour-là. Et je l’ai à Sam ensuite. Sauf que … Il l’a mal pris Blaise, vraiment mal pris … Il m’en a voulu de ne pas lui en avoir parlé. Et quelques semaines plus tard, il m’a quitté et est parti de LA. " Elle continua de parler et la deuxième partie m’assomma, elle était tombé enceinte… enceinte. Non mais ce n’est pas possible là on m’a envoyé dans un monde parallèle une autre dimension ce n’est pas possible ma sœur n’aurait pas été aussi conne que de coucher avec cet abruti et d’être tombé enceinte, les protections ça existe quoi… respire blaise fait pas de connerie, arrête de penser comme un connard. Et puis quoi encore cet enflure il l’avait largué parce qu’elle avait avorté non mais je rêve parce qu’il aurait voulu qu’elle garde un enfant à 16 ans le mec complètement débile. Je ne savais pas quoi faire ni comment réagir j’essayais de me contrôler mais je savais que j’allais péter un plomb elle n’y était pour rien non ce n’était pas vraiment contre elle que j’en avais. Moi qui depuis ses dernières des années avaient rêve d’être tonton voilà que des années auparavant j’aurai pu le devenir je lâchai la main de ma sœur et me leva foutant un coup de pied dans le pot d’une plante près de la piscine j’étais en train de lâcher la pression à ma manière. « je vais le buter cette enflure … je vais lui faire bouffer ses corones. Comment ta pu me cacher cette histoire. Dakota Jaelyn Springteen qu’a coucher avec l’un de ses meilleurs pote, qui m’a trahit et qui m’a rien dit de toute cette histoire avant aujourd’hui non mais c’est le monde à l’envers ». Et voilà que je mettais à parler seul y’avait comme un petit souci. Pour que je dise le prénom de ma sœur en entier ça voulait déjà tout dire. Pourtant quand mes yeux s’arrêtèrent sur ceux de la jeune femme, pétillant de larme je ne pu m’empêcher de la prendre dans mes bras, de la protéger ou plutôt de la réconforter, j’avais échouer dans mon rôle de protecteur depuis des années et j’apprenais tout ça aujourd’hui.




(c) Spinelsuns

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Empty
MessageSujet: Re: Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !   Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! EmptyMer 7 Nov - 22:02

Blaise & Dakota
(c) Lsi

Assise sur la chaise longue de la terrasse, la jeune femme sentait son cœur battre à un rythme anormal dans sa poitrine. Elle tremblait, avait des bouffées de chaleur, et transpirait plus que d’habitude. Ce qu’elle avait à dire à son grand frère n’avait rien de facile. Au contraire, c’était probablement la discussion sérieuse la plus importante qu’ils n’aient jamais eu. Dakota se rappelait la fois où Blaise était venu la voir dans sa chambre, peu de temps après la mort de leur mère. Ils avaient parlés des heures tous les deux. A l’époque, elle n’était qu’une petite fille. Elle ne savait pas ce que les mots "Paradis " et "Mort " signifiaient. C’est Blaise qui lui avait tout expliqué. Il avait pris soin d’elle depuis ce temps-là, depuis que leur mère était partie. Mais aujourd’hui, Dakota avait l’impression de retomber dans cette période de sa vie. Blaise était la personne la plus importante pour elle, et ça ne changerait jamais. Seulement, il fallait qu’elle lui avoue des choses sur son passé, qu’il ignorait.

C’est avec un pincement au cœur que la jeune maîtresse d’école commença son récit. Elle avait commencé doucement, ne voulant pas le brusquer et tout lui apprendre d’un coup. Surtout que Dakota ne savait pas encore comment lui dire sans bafouiller, sans se tromper dans ces mots, et surtout sans lui faire peur. Même si franchement, elle savait bien qu’il allait se prendre un sacré coup de massue lorsqu’elle aurait tout terminé. Dakota avait donc commencé par lui avouer que si Sam avait quitté Los Angeles, c’était tout simplement de sa faute. La jeune femme avait croisé par hasard Sam quelques jours plus tôt, alors qu’elle se trouvait dans sa classe. Surprise par cette visite, elle ne lui avait pas adressé un mot. Elle s’était ensuite rendue à la caserne de pompiers pour le revoir, mais surement mettre les choses à plats avec lui. La conversation avait été plus qu’enrichissante. Dakota avait enfin put vider son sac et lui avouer tout ce qu’elle avait sur le cœur. Elle s’était également excusée à plusieurs pour tout ce qu’elle avait pu lui faire, et il en avait fait de même. C’était d’ailleurs ces retrouvailles qui lui avait conduit à la cette conclusion : il fallait que Blaise soit au courant, et c’est comme ça qu’elle lui raconta tout.

Lorsqu’elle eut fini de parler et surtout de tout lui dire, Dakota se rendis compte qu’elle était en larmes. Ses yeux la brûlaient tellement elle pleurait. Elle avait tellement mal en lui disant tout cela ! Lui expliquer son histoire et surtout son passé avec Sam lui déchirait le cœur. Elle aurait dut lui dire des années auparavant, mais elle n’avait jamais trouvé la force. Et voilà que maintenant, son frère savait tout. Enfin, il restait surement des zones d’ombres à éclairci, mais elle lui avait dit les grandes lignes. La jeune femme dégagea son visage, que ses mèches cachaient. Elle s’essuya également d’un revers de la main ses joues mouillées, avant de regarder son frère. Blaise ne bougeait pas. On avait l’impression qu’il s’était figé sur place, complètement choqué de ce qu’elle avait pu lui dire. Il ne bougeait pas, ne disait rien, ne faisait rien. Blaise était comme paralysé de stupeur. Une réaction que la jeune femme avait longtemps appréhendée et redouté. Ce comportement n’allait pas la rassurer, encore moins la calmer. Alors qu’elle pleurait toujours, son frère se leva alors d’un bond, la faisant crier et sursauter.

" Arrêtes ! Mais Blaise arrêtes s’il te plaît !! "

Dakota s’était préparé à ce qu’il lui hurle dessus. Qu’il l’engueule, qu’il lui en veuille, et tout ce qui allait avec. Mais au lieu de cela, son frère s’était levé précipitamment pour aller trouver un pot de fleur qui se trouvait-là, lui mettant un grand coup de pieds dedans. Elle avait été tellement surprise, qu’elle lui avait demandé de se calmer et surtout de s’arrêter. Son frère semblait comme enragé, complètement hors de lui. Elle était consciente de lui avoir fait un choc, mais la violence n’allait surement rien résoudre ! Surtout qu’il avait surement envie de frapper contre elle, et non contre un pot de fleur. S’il ne se calmait pas, elle était capable de le pousser à l’eau pour lui rafraîchir un peu les idées. Quoi que … Ca n’aurait fait que l’énerver d’avantage. Dakota semblait pétrifié elle aussi. Elle n’arrivait pas à se calmer et surtout à arrêter ses larmes. Son frère se mis enfin à parler, pour ne pas dire crier. Il avait envie de tuer Sam, d’après ce qu’il venait de dire. Heureusement qu’il ne savait pas qu’il habitait non loin de chez eux, sinon il aurait été capable de prendre sa voiture pour aller le trouver ! Les paroles de son frère la blessaient au plus haut point. Il avait même cité son nom en entier, se parlant à lui-même comme si elle n’était pas là. Et franchement, ça ne présageait rien de bon.

" Blaise … Je t’en supplie essaie de me comprendre ! Je vais tout t’expliquer, mais s’il te plaît calmes-toi, tu me fais peur … "

Dakota tentait de le rassurer, et surtout de lui faire comprendre qu’il n’adoptait pas un comportement qu’elle appréciait. Il se permettait de la juger sur une époque de sa vie, sur des choix et des décisions qu’elle avait pris sans même chercher à savoir plus loin. Dakota avait profondément mal. Elle aurait voulu que son frère soi de son côté, et non en train de la blâmer pour ce qu’elle avait fait. Il n’acceptait pas le fait qu’ils soient sortis ensemble, et pourtant il n’avait pas le choix ! Dakota était follement amoureuse de son ancien meilleur ami, et cela depuis l’adolescence … Et ça ne risquais pas de changer maintenant qu’elle l’avait retrouvé. Le pire, c’est qu’après Sam, elle était sortie avec Jonah … Et ça, Blaise ne le savait pas non plus. Elle ne se sentait pas d’humeur pour le lui avouer tout de suite. Son grand frère aurait surement fait une crise cardiaque sur le coup avec cette nouvelle ! Alors elle attendrait le temps qu’il se calme pour lui dire la suite. Blaise vint ensuite à sa rencontre, au grand étonnement de la jeune femme. Il se plaça vers elle, en silence. Le jeune homme la pris alors dans les bras. Dakota ne préférait rien ajouter. Elle pleurait dans ses bras, incapable de se retenir. Elle était consciente de l’avoir déçue, de l’avoir trahie toutes ces années. Elle s’en voulait de lui avoir caché toute cette histoire.

" Si tu savais comme je m’en veux, Blaise. J’aurais dut tout te dire quand tu es rentré … Je t’ai déçue, je le sais. Je suis désolée … "

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Empty
MessageSujet: Re: Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !   Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! EmptyMer 7 Nov - 23:40





Dakota & Blaise

«tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? moi j’les aimais pas. c’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !»


Quand j’ai perdu ma mère j’ai cru sombrer dans une tornade infernale je venais de perdre celle qui était tout pour moi, celle que je ne reverrais plus jamais, à qui je ne pourrais plus plus parler ni aller dans ses bras, ce genre de chose et pourtant, pourtant j’ai du me montrer fort pour montrer l’exemplaire, pour pouvoir aider ma sœur qui à l’époque était bien trop petite pour comprendre vraiment ce qui se passait. Un soir j’étais rester avec ma petite sœur nous avions discuté longuement elle me posait mille et une question, sur le pourquoi maman n’était plus là, où elle était toutes ses questions qu’un enfant peux poser. J’ai fait du mieux que je puisse pour lui expliquer ce qu’était la mort, et que désormais elle se trouvait au paradis et qu’elle pouvait ainsi nous surveiller sans qu’on le sache. Elle m’avait posé une question qui m’avait à la fois surpris et fait réfléchir « Blaise, c’est quoi le paradis ? » je vous avoue que sur le moment je n’avais pas vraiment su lui répondre, toutes réponses que je me faisais dans la tête était insuffisante pour moi après quelques minutes où son regard était resté posé sur moi j’avais fini par lui répondre. « Le paradis c’est un lieu très grand c’est sa galerie de photo… c’est les moments remplie de bonheur qu’elle a passé avec sa famille c’est ça le paradis je pense. » j’avais déposé un baiser sur son front et elle avait fini par s’endormir dans mes bras, je ne sais pas si la définition que je lui avais donné correspondait à celle que ma mère aurait pu lui fournir mais c’était sans doute la plus approprié en ce moment là, c’est pas dit que Dakota comprenne mais qu’importe.
Depuis ce moment là je m’étais fait la promesse de toujours être présent pour elle veiller sur elle, et bien sur quand mon père à ramener la nouvelle Springteen à la maison je n’ai pas pu résister longtemps pour lui dire ma façon de penser ce qui m’a value un passage par le camp militaire jusqu’à ce que je finisse l’école. Pendant ça il a du s’en passer des choses, mais comment aurais je pu imaginer que ma petite sœur ai pu tomber amoureuse de mon meilleur ami de l’époque et même si je l’avais su ce n’est pas pour autant que j’aurai accepté la situation. Elle ressemblait tellement à ma mère que parfois j’avais peux être plus l’impression de voir ma mère que ma sœur… qu’importe elle finit par tout m’avouer elle et sam, sam et elle, non non j’en croyais pas mes oreilles c’était pas possible non. J’étais resté figé, sans réaction quelques minutes avant de péter mon plomb de me lever et de frapper dans une jarre, je n’en avais pas réellement contre dakota fin je lui en voulais de m’avoir menti je lui en voulais d’avoir fait ça avec l’un de mes meilleurs amis fierté mal placé pas autant dire que ça ne changerai pas… ou peux être.

" Arrêtes ! Mais Blaise arrêtes s’il te plaît !! "

Dakota n’avait sans doute pas prit en compte que me cacher ce genre de secret pendant des années ne ferait qu’accentuer ma réaction, je ne dis pas que je n’aurai pas agis aussi violemment si elle m’avait avoué ceci lorsque j’étais rentré mais peux être moins qu’au stade où j’étais là. Pour moi elle n’avait tout simplement pas confiance en moi pour me faire ce genre de coup par derrière en plus, elle aurait pu m’en parler par lettre, mail ou texto je ne sais pas moi me prévenir au moins, mais non au lieu de ça elle avait couché avec, était tombé enceinte et j’apprenais tout ceci aujourd’hui.

" Blaise … Je t’en supplie essaie de me comprendre ! Je vais tout t’expliquer, mais s’il te plaît calmes-toi, tu me fais peur … "

Je soupirais je venais d’être déçu par ma sœur et c’était bien un scoop, le fait qu’elle me dise que je lui faisais me peur me troubla légèrement comment puis je faire peur à ma sœur ? et pourquoi me permettais je de juger ce petit bout de femme, elle était bien ma sœur mais elle était une femme avant tout elle agissait comme toute personne. Bien que pour moi c’était assez bizarre de savoir que ma sœur avait couché à l’âge de 16 ans ou avant, ce n’aurait pas été quelqu’un que je connais et encore plus ma sœur j’aurai dit que c’est une pute, je suis peux être de la vieille école je sais pas mais donné son corps à 16 ans a un homme plus âgée qu’elle c’est quoi d’autre. Mais là c’était ma sœur et je ne pouvais pas me permettre de penser ça d’elle non.

" Si tu savais comme je m’en veux, Blaise. J’aurais dut tout te dire quand tu es rentré … Je t’ai déçue, je le sais. Je suis désolée … "
me dit elle alors ce qui a le don de m’énerver je dois dire, je l’ai pris dans mes bras et ses larmes coulent contre mon t shirt je le sens qu’importe j’ai l’impression de l’avoir détruite avec mes mots mais je ne réfléchis guère quand je suis énerver les mots affluent à un débit très important sans que je n’en contrôle la répercussion. « tu t’en veux ? Oui t’aurai du me le dire quand je suis rentré mais tu l’as pas fait t’étais en train de t’envoyer en l’air avec un de mes meilleurs potes quand je passais les moments les plus durs de ma vie t’es consciente de ça ? Qu’est ce que mère doit penser de tout ça ? » Soupirai je alors. J’avais besoin d’un verre, il fallait que je boive, histoire de me détendre un peu déjà et peux être arrêté de monter dans les tons peux être, je me lève alors et prend la direction du salon, plus précisément du bar, j’ouvre une bouteille de bourbon et me serre un verre, je reste debout quelque instant et fini par avaler le contenu dans le contenant.
Dakota m’avait suivi discrètement, je m’en voulais d’agir aussi connement avec elle, je soupirais et fini par lui dire « excuse moi… c’est pas contre toi que j’en ai… c’est juste que j’ai toujours eut comme règle d’or de pas m’envoyer en l’air avec les sœurs de mes potes par respect tu vois mais c’est pas forcement tous le monde qu’à les mêmes valeurs… j’imagine aussi que tu lui ressemble tellement que je confond un peu les choses parfois. » lui avouai je avant de tomber dans ses bras.




(c) Spinelsuns

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Empty
MessageSujet: Re: Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !   Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! EmptyMar 13 Nov - 23:00

Blaise & Dakota
(c) Lsi

C’est en larmes que Dakota regardait son grand frère. A travers ses yeux embués, elle venait de le voir donner un coup de pied dans une jarre de terre qui se trouvait non loin de la piscine. Sa réaction violente après ses propos l’avait surprise, voire même apeurée. D’ailleurs, elle ne manqua pas d’en faire part à Blaise. Ce dernier sembla choqué de sa réaction. Comme si Dakota pouvait avoir peur de son frère ! C’est vrai qu’elle s’était attendue à une mauvaise réaction de sa part, mais elle n’avait pas pensé une seule seconde qu’il lui en voudrait à ce point. Blaise avait des paroles vraiment méchantes et odieuses à l’égard de sa petite sœur. A croire qu’elle avait tué quelqu’un ! Bon, elle avait bien avorté, ce qui dans un sens revenait au meurtre. Mais quand même ! Blaise n’avait pas à avoir une telle réaction, et surtout pas à se montrer aussi violent que cela. Dakota était resté assise, ne bougeant pas. Elle continuait de pleurer, mais c’était comme si ça n’avait pas d’importance pour son frère, qui continuait de vociférer dans son coin.

Lorsqu’il revint vers elle, Blaise avait l’air un peu plus calme. Sauf que ce n’était qu’une apparence. Il vint se mettre tout contre elle, la prenant même dans ses bras. Dakota avait eu tort de croire que son frère s’était calmé suite à ses paroles. Elle pensait qu’il était prêt à l’écouter, pour qu’elle lui explique le reste de l’histoire, sa façon de voir les choses à l’époque et maintenant. Elle semblait même se calmer, ses larmes ayant arrêté pendant un instant de couler. Dakota avait l’impression de retrouver son frère, et qu’il allait à nouveau la protéger et la comprendre, comme il l’avait toujours fait jusqu’à présent. Sauf que la jeune femme se trompait, et lourdement. Blaise releva alors la tête, avant de lui parler. Ses paroles raisonnèrent comme un coup de poignard pour la jeune femme. Comment osait-il lui parler de leur mère maintenant, et encore plus pour lui dire de telles atrocités ?! D’après lui, elle n’avait fait que " s’envoyer en l’air " avec Sam. Est-ce qu’il était devenu boucher ou quoi ?! N’avait-il pas compris que ce n’était pas qu’une histoire de sexe mais bien d’amour ? Dakota resta bouche bée, complètement folle de rage. Sa peine s’était transformé en haine vis-à-vis de Blaise, et c’était bien une première pour elle.

" Je t’interdis de me parler comme ça, Blaise ! Non mais pour qui tu te prends sérieusement ?! Je te révèle quelque chose qui m’a fait du mal pendant toutes ces années, et tout ce que tu trouves à me dire c’est que maman ne serait pas fière de moi ?! Non mais tu t’entends parler ?! Tu ne sais pas le mal que tu viens de me faire Blaise ! Je pensais que ça serait une bonne chose de te dire la vérité, que tu me comprendrais, mais j’aurais mieux fait de tout garder pour moi et de ne pas te faire confiance. " Lui avoua-t-elle sur un ton froid, complètement hors d’elle et des propos que son frère venait d’avoir. Sur un ton beaucoup plus calme, elle continua alors, sachant très bien qu’elle allait blesser son frère. " Et je ne me suis pas juste envoyé en l’air, comme tu dis. Je l’aimais Blaise ! J’étais folle amoureuse de lui et encore aujourd’hui ! Mais tu ne sais même pas ce que c’est l’amour, tu n’as jamais aimé personne. Tu couches avec des femmes uniquement pour le sexe, il n’y a aucuns sentiments derrière. Désolé de ne pas être comme toi. "

Dakota était consciente que ses paroles n’allaient pas plaire à son frère. Mais en même temps, elle ne faisait que lui rendre la monnaie de sa pièce. Il avait été odieux avec elle, alors elle ne voyait pas pourquoi elle ne pourrait pas faire la même chose. C’était un moyen comme un autre de se protéger contre lui. Elle s’en voulait déjà d’avoir prononcé tous ces mots, mais elle espérait faire un peu réagir son frère, pas que lui faire du mal. Elle voulait surtout qu’il comprenne qu’il avait mal réagi, qu’il l’avait blessé et surtout fait souffrir en réagissant aussi mal vis-à-vis de son histoire passée avec Sam. Elle vis Blaise se lever soudainement, avant de rentrer dans le salon. Assez furieuse contre lui, elle décida de le suivre. La jeune femme avait encore les joues mouillées à cause de ses larmes, mais elle venait de se faire une raison. Elle n’avait pas voulu être aussi désagréable avec lui, ce n’était pas du tout son attention. Mais Blaise avait plus que mal réagi en apprenant la vérité. Il avait même osé lui parler de leur mère décédé, ce qui ne se faisait pas. D’ailleurs, Dakota ne se rappelait pas une seule fois qu’il ait déjà parlée d’elle de cette façon, ce qui l’avait encore plus vexée.

" Je m’excuse aussi pour ce que je t’ai dit … " Commença-t-elle par dire en voyant que son frère s’excusait pour son comportement. " Mais je ne suis pas elle, Blaise ! Et puis entre nous, je ne vois pas trop le rapport avec maman … Tu dis que tu n’en as pas après moi, mais je sais très bien que c’est faux. Tu trouves ça horrible que je puisse aimer un de tes amis. Ta soit disant règle en or, je n’y crois pas. Tu seras vraiment celui qui m’empêchera d’être heureuse avec Sam ? Blaise sois sérieux, ce n’est pas ce que tu veux au fond. "

Blaise venait de se servir un verre, qu’il ne prit pas longtemps pour vider complètement. Exaspérée, Dakota haussa les épaules avant de s’installer dans le canapé du salon. Elle ne comprenait pas la réaction de son frère, et ne s’était pas gênée pour le lui dire. Elle avait enfin une petite chance d’être heureuse après toutes ces années, et Blaise essayait de lui gâcher ce bonheur. Pourtant, il avait toujours été là pour elle toujours. Elle n’arrivait tout simplement pas à le comprendre. Sam avait beau être son ancien meilleur ami, tant qu’il rendait Dakota heureuse, Blaise ne devrait pas être contre. Et puis, il n’était pas le seul fautif dans toute cette malheureuse histoire ! Elle avait aussi ses torts. D’ailleurs, elle avait eu une grande conversation avec Sam à ce sujet, pouvant ainsi lui dire tout ce qu’elle avait sur le cœur. Mais à présent, c’était à son frère qu’elle avait envie de parler. Prenant de nouveau la parole, elle lui parla très calmement, espérant qu’il la comprenne enfin.

" Blaise je … Je n’ai pas envie qu’on s’engueule. Si je t’ai dit tout cela, c’est parce que je n’avais plus envie de te mentir. Je comprends tout à fait que ça te fasse un choc, et que tu m’en veuilles. Mais je t’en supplie, essaies de me comprendre … Tu sais que je suis quelqu’un de raisonnable, et qui ne fait jamais rien sans y avoir longuement réfléchi avant. Alors fais-moi confiance. Après Jonah, je n’ai jamais eu de relations sérieuses, parce que mon cœur appartenait toujours à Sam. Et maintenant que je l’ai retrouvé, j’ai envie qu’on se donne une seconde chance. Mais je n’arriverais pas à être heureuse si je sais que tu nous en veux. Viens t’assoir près de moi, je vais t’expliquer calmement ce qu’il en est vraiment, si tu es d’accord Blaise. "

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Empty
MessageSujet: Re: Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !   Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! EmptyMer 14 Nov - 19:05

Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! 3115866159_1_7_8jawh8SC

Aujourd'hui c'était une journée entre frère et soeur, des belles retrouvailles en perspective après des mois, des semaines sans pouvoir prendre le temps de se parler, de profiter l'un de l'autre ce qui était rare chez les deux jeunes gens, ils ne se croisaient même pas ou très rarement quand Blaise partait vers 19 heures de chez eux afin de préparer la soirée du soir et ça c'était quand la jeune femme rentrait, elle passait sans doute son temps à la bibliothèque ou se baladait un peu après tout être enfermer dans une salle de classe à la longue ça peux être pesant même si je sais qu'elle fait se métier bien, et que ça se voit qu'elle aime s'occuper des enfants. Le soir quand la cloche sonne, une balade ou une sortie seule ou avec des collègues peux être tentant, je ne sais pas trop. Je sais qu'il est très rare que nous nous voyions heureusement il existe le téléphone, moyen de communication essentiel de nos jours qu'on est ou non une société c'est avant tout utile pour avoir des nouvelles de l'extérieur, des personnes qui nous sont cher ou tout autre.
Nous avions commencé nos retrouvailles comme il le fallait, égale à nous même j'ai envie de dire, se charriant, s'embêtant et comme toujours c'était moi qui me mettait en quatre pour faire plaisir à ma soeur. Lui préparant son gâteau préféré au chocolat, une préparation qui fini rapidement en bataille, c'est vraiment tentant aussi de se balancer un oeuf ou de se mettre du chocolat sur le visage. La cuisine était un peu dans un sale état d'ailleurs, on avait finit par faire une trêve, l'invitant à aller se doucher pour que je finisse le gâteau, ce que j'avais fait. Le temps que le gâteau finisse et que Dakota redescende de la salle de bain j'avais même eut le temps de nettoyer le désastre qu'on avait mis à nous deux pourtant on aurait bien cru qu'il y avait eut plusieurs personnes, comme quoi à deux on se débrouille magnifiquement bien pour détruire une maison.
Vient mon tour de me doucher, tandis que le gâteau refroidissait sur la table de la cuisine, m'a soeur était partie dehors sur la terrasse allonger sur une chaise longue réfléchissant ou perdu dans ses pensées. Après mon apparition elle commença à parler sur un sujet des plus sensible, celui de Sam ayant eut des relations sexuelles avec ma soeur, ce Sam qui était un très grand ami, ce même Sam qui l'avait mise enceinte, trop d'information d'un seul coup. Elle aurait dut s'attendre à ce que je ne réagisse pas bien, c'est ma soeur elle est censé me connaitre mieux que personne, et connaitre ce caractère si pourri que j'ai, m'emportant facilement et étant méchant quand un sujet me touche. Jamais je n'avais été ainsi avec elle, quoi quoi ne jamais dire jamais, aujourd'hui tout avait changé, j'apprenais un mensonge de ma soeur et la vérité sur une relation qui me déplaisait fortement. J'étais tout simplement en train de péter un plomb dans ma tête j'avais envie de tout casser, de prendre ma voiture et aller lui refaire le portrait à l'autre là mais de toute manière j'ignorais où il habitait et connaissait la jeune femme elle ne m'aurait jamais pardonné ce geste.

" Je t’interdis de me parler comme ça, Blaise ! Non mais pour qui tu te prends sérieusement ?! Je te révèle quelque chose qui m’a fait du mal pendant toutes ces années, et tout ce que tu trouves à me dire c’est que maman ne serait pas fière de moi ?! Non mais tu t’entends parler ?! Tu ne sais pas le mal que tu viens de me faire Blaise ! Je pensais que ça serait une bonne chose de te dire la vérité, que tu me comprendrais, mais j’aurais mieux fait de tout garder pour moi et de ne pas te faire confiance" j'avais littéralement pété une durite, jugeant ma soeur comme si elle était une inconnue me racontant sa vie, parlant même de ma mère qui n'aurait jamais accepté ça, je ne parlais jamais d'elle et d'une certaine manière en évoquant ses mots, j'étais certain de la toucher, je n'avais pas imaginer qu'elle réagirait ainsi me parlant avec ce ton froid, ce assez supérieur. Elle venait de m'avouer que je lui avais fait mal, c'était bien la première fois que j'avais agis comme ça, blesser sa soeur par des mots c'était vraiment dégelasse mais la rage du moment affectant mes capacités je n'étais plus apte à réfléchir. A choisir bien mes mots, ceux ci sortait de ma bouche comme dans un moulin qu'importe la répercutions qu'ils auraient. Demain je me détesterais et ne pourrais pas me regarder dans un miroir c'était certain mais je ne pouvais accepter qu'elle me parle ainsi.
" Et je ne me suis pas juste envoyé en l’air, comme tu dis. Je l’aimais Blaise ! J’étais folle amoureuse de lui et encore aujourd’hui ! Mais tu ne sais même pas ce que c’est l’amour, tu n’as jamais aimé personne. Tu couches avec des femmes uniquement pour le sexe, il n’y a aucuns sentiments derrière. Désolé de ne pas être comme toi. " Laissa-t-elle échapper aussi calmement que possible, les seuls mots que je retenais de sa phrase c'était que je n'y connaissais rien en l'amour et que j'étais incapable d'aimer, ses mots là sortant de la bouche de ma propre soeur me détruire de l'intérieur bien que je ne laissais rien paraitre je n'allais pas la laisser me toucher. Si j'avais eut l'esprit clair est pas embrumé par ce sentiment de colère je n'aurai pas relevé bien au contraire je lui aurai dit qu'elle avait raison, qu'aimer était sans doute la chose la plus importante au monde et que si elle aimait Sam alors qu'elle profite de lui, qu'elle fasse tout pour que ça marche parce qu'après tout on ne sait jamais dans la vie ce qui peut arriver.
Mais bien au contraire j'avais laissé les mots dépassaient ma pensée et atteindre ma soeur.
« Je me prend pour qui ? T’es sérieuse là je suis ton frère ma petite, le respect tu ne connais pas bien dit donc. Ça ta fait mal pendant toutes ces années ? Parce que je suis le fautif peux être je ne suis pas tombé amoureux de quelqu’un de plus âgé que moi, MOI t’avais qu’a prendre tes précautions, de te mettre avec la bonne personne pas celle qui te ferait souffrir. Mais oui bien sur c’est moi le connard dans l’histoire mais je crois rêver t’entend tes paroles j’espère ? Tu l’aimais ? Mais qu’est ce tu connaissais à l’amour à cet âge là t’étais qu’une ado. » Lui avais je dis avant de rajouter « Va te faire foutre, tu sais rien de moi ni de ce que je peux être capable de faire, c’est vrai que j’ai jamais aimé personne pas même toi hein. » la fin de ma phrase était ironique, c'était pour prouver la connerie des mots qu'elle venait de dire mais est ce qu'elle allait le comprendre, et qu'elle serait sa réaction face à ça, Dieu seul le sait.
Je finis par rentrer à l'intérieur me servant un whisky pour me détendre, m'apaiser pour arrêter d'agir comme un connard sans coeur et sans âme et finit par m'excuser.
" Je m’excuse aussi pour ce que je t’ai dit … " finit elle par me dire mais je n'y croyais pas un mot ses répliques sanglantes résonnaient dans ma tête je ne bougeais pourtant pas l'écouter juste.
" Mais je ne suis pas elle, Blaise ! Et puis entre nous, je ne vois pas trop le rapport avec maman … Tu dis que tu n’en as pas après moi, mais je sais très bien que c’est faux. Tu trouves ça horrible que je puisse aimer un de tes amis. Ta soit disant règle en or, je n’y crois pas. Tu seras vraiment celui qui m’empêchera d’être heureuse avec Sam ? Blaise sois sérieux, ce n’est pas ce que tu veux au fond. "

« Ça sert à rien de t’excuser, tu les penses alors me l’a fait pas. » finis je par lui vexé, je peux être une vrai tête de bourrique quand ça m'arrive et pour le coup c'était le cas, je me demandais à quoi ça avait bien servi que je m'excuse, vu ce qu'elle m'avait dit. Elle m'avait blessé encore plus que Jodie quand elle m'avait avoué douté entre moi et mon meilleur ami. « Rectification un ami de l’époque, ah oui c’est vrai toi t’es une fille bien hein tu couches jamais sans amour tu devrais essayez une fois ça te ferai du bien peux être.» m'empressais je d'ajouter, je ne la regardais plus je me servais un deuxième verre que je m'empressais de boire.
« Alors tu sais quoi ton amour avec ton Sam là tu te le gardes et tu ne m’en parles plus jamais j’ai rien envie de savoir de cette histoire là. Ta raison t’aurai jamais du m’en parler. » lui avouais je, je crois que j'aurai préféré ne rien savoir de toute cette histoire, qu'elle reste enterré dans son cerveau. Ou qu'elle me le dise au moment de l'histoire aussi peux être j'aurai moins eut l'impression d'être pris pour un imbécile.

" Blaise je … Je n’ai pas envie qu’on s’engueule. Si je t’ai dit tout cela, c’est parce que je n’avais plus envie de te mentir. Je comprends tout à fait que ça te fasse un choc, et que tu m’en veuilles. Mais je t’en supplie, essaies de me comprendre … Tu sais que je suis quelqu’un de raisonnable, et qui ne fait jamais rien sans y avoir longuement réfléchi avant. Alors fais-moi confiance. Après Jonah, je n’ai jamais eu de relations sérieuses, parce que mon cœur appartenait toujours à Sam. Et maintenant que je l’ai retrouvé, j’ai envie qu’on se donne une seconde chance. Mais je n’arriverais pas à être heureuse si je sais que tu nous en veux. Viens t’assoir près de moi, je vais t’expliquer calmement ce qu’il en est vraiment, si tu es d’accord Blaise. " Avait elle finit par dire espérant que j'accepte qu'on se calme et finisse de passer la journée calmement sans aucun regret, sans aucune envie de frapper l'un et l'autre mais c'était trop difficile pour moi.

«T'es pas un frère tu ne sais pas ce que ça fait, alors maintenant t'es amoureuse de lui c'est très bien tu vas te remettre avec encore mieux, mais c'est ta vie pas la mienne. » échappais je sèchement avant de prendre mes clés de voiture sur la table basse du salon.

« Prend tes affaires et va le rejoindre ton Sam, ou non tiens c’est moi qui me casse. Tu parles d’une journée frère et sœur super on repassera .» lançais je comme si je me parlais à moi même, je me dirige alors vers la porte d'entrée que je claque avant de quelques minutes plus tard prendre le volant et sortir du quartier résidentiel de Town Square, choisissant une destination au hasard. J'avais eut la dent dur avec Dakota, indigne de ce que j'avais pu être pour elle depuis ses dernières années, je ne comprenais moi même pas mon comportement des dernières minutes, mais c'était fait désormais la fin d'une complicité entre un frère et une sœur? Peux être bien la suite ... peux être un autre jour.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Empty
MessageSujet: Re: Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !   Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !
» Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)
» Quand un homme a honte de lui, il est impitoyable pour les autres. [PV Take et Shy]
» Quand la nuit tombe [Privé Utopie]
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORNING COFFEE ™ :: Rps abandonnés-